Sport en entreprise : pourquoi on devrait tous s'y mettre

SPORT EN ENTREPRISE : POURQUOI ON DEVRAIT TOUS S'Y METTRE ?

 

Après les excès des fêtes de fin d’année viennent généralement les bonnes résolutions, et « faire du sport » revient souvent. Mais, même si la motivation est forte, pas facile de s’y mettre quand on a une vie déjà bien remplie. Pourtant, que ce soit pour retrouver la forme, perdre du poids ou se muscler, les bienfaits du sport sont multiples et pratiquer une activité sportive permet non seulement d’être en meilleure santé mais aussi de rester plus concentré et même d’augmenter en productivité. Et si, face à ce manque de temps propre à tant d’actifs, la solution c’était de s’y mettre en entreprise ?

 

Une vie trop sédentaire

Les actifs ne bougent pas assez. D’ailleurs selon Le Monde, ils passeraient en moyenne 12 heures par jour assis, mettant ainsi leur santé à risque. En effet, passer trop de temps assis devant son ordinateur peut lourdement toucher la nuque ou le dos et provoquer des douleurs pouvant mener à des arrêts maladie. En France, les troubles musculo-squelettiques (TMS) représenteraient 87% des maladies professionnelles… et un coût très élevé pour les entreprises. De plus, 20% des accidents du travail sont en lien avec le mal de dos*.

Pourtant, selon les médecins, pratiquer une activité sportive quotidiennement, à savoir 30 minutes par jour, pourrait régler bien des problèmes et améliorer la santé des salariés. En plus de rester en forme plus longtemps, faire du sport protège contre certains cancers et des maladies cardiovasculaires, réduit les risques de diabète, aide à mieux dormir et contribue à réduire le stress, l’anxiété, la dépression ainsi que ces fameux troubles musculo-squelettiques si caractéristiques des adultes actifs.

Des bienfaits pour l’employeur aussi

Si le sport est bénéfique pour la santé des salariés et améliore leur quotidien, la pratique sportive profite aussi aux employeurs. Car par extension, les bienfaits du sport mentionnés plus haut aident à réduire l’absentéisme, les accidents du travail et les arrêts maladie, tout en accroissant les performances et la productivité des employés ainsi que le sentiment de bien-être en entreprise.

"Si le sport est bénéfique pour la santé des salariés et améliore leur quotidien, la pratique sportive profite aussi aux employeurs"

En outre, selon une étude Santé Canada, un salarié qui pratique 30 minutes d’activité physique par jour minimum gagne 12% en productivité par rapport à un collaborateur sédentaire ainsi que 3 ans d’espérance de vie en moyenne. D’après cette fois une étude menée par Goodwill, les entreprises réalisent entre 5 et 7% d’économies sur les frais de santé d’un employé pratiquant une activité physique régulière.

Le sport au travail a un autre intérêt et non des moindres : celui d’améliorer son image et sa marque employeur. La pratique sportive en entreprise est en effet un critère qui peut attirer les talents tout comme augmenter la fidélité et l’engagement de ses employés. Pour preuve, selon Franceinfo, 57% des salariés aimeraient rester dans une société proposant une activité physique. C’est 67% pour les millenials (ceux nés entre 1980 et l’an 2000).

Pour toutes ces raisons, le nombre d’entreprises incitant leurs employés à faire du sport est en hausse, même si en France cette initiative reste marginale, notamment par manque de moyens, d’infrastructures, de temps voire d’intérêt. 

Alors, comment mettre en place la pratique du sport en entreprise ?

Proposée sur la base du volontariat, la pratique sportive peut être mise en place dans l’entreprise de plusieurs manières, selon les moyens financiers et la taille des infrastructures.

  • Mettre en place des espaces adaptés

Pour les entreprises qui le peuvent, par exemple celles qui disposent de grands locaux, l’idée est d’aménager une salle de sport, voire de mettre en place des cours avec un coach professionnel au sein même des locaux de l’entreprise, dans une salle dédiée. Encore une fois lorsque cela est possible, on peut installer en plus des vestiaires et des douches. Une autre idée est de créer un espace détente comprenant un baby-foot, un billard ou encore une table de ping-pong, parfaits pour se défouler pendant sa pause et créer du lien (un autre bienfait du sport !).

  • Organiser des évènements ponctuels

L’entreprise peut aussi organiser des évènements de type team building où les employés se retrouvent autour d’une activité sportive, par exemple du tir à l’arc, du football en salle, de l’équitation, etc.

  • Participer à une course solidaire

De plus en plus d’entreprises proposent à leurs employés de participer à des courses solidaires dans leur ville ou leur région, souvent pour une cause sociale ou environnementale. Pendant 5, 10 ou 20 kilomètres, les salariés se retrouvent en groupe pour courir ensemble, généralement au nom de leur société.

  • Proposer des réductions sur les abonnements en salle de sport

Si l’aménagement d’une salle de sport dans les locaux est exclu pour diverses raisons, une autre idée est de faciliter l’accès à la pratique sportive de ses salariés en leur proposant de payer une partie de leur inscription à une salle de sport.

Si aujourd’hui les salariés Français qui pratiquent une activité sportive au travail sont encore trop peu nombreux (seulement 17% selon Le Figaro), cette tendance aux nombreux bienfaits semble pourtant attirer de plus en plus de nouveaux adeptes en France, employés comme employeurs.

*Source : https://www.ameli.fr/entreprise/sante-travail/risques/troubles-musculo-squelettiques-tms/tms-consequences

 

Oualid Hathroubi, Directeur, en collaboration avec Noémi Capell.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS

   

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.