INSCRIPTION NEWSLETTER

INSCRIVEZ-VOUS !

Restez connectés, recevez les dernières informations qui vous permettront de booster votre carrière ou votre entreprise ! 

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS

   

L’offboarding, ou comment bien accompagner le départ d’un salarié ?

L'OFFBOARDING, OU COMMENT BIEN ACCOMPAGNER LE DÉPART D'UN SALARIÉ


L’offboarding...Quésaco ? Ce terme désigne la manière dont les entreprises accompagnent le départ volontaire de leurs salariés, car en effet pour certaines, à l’image du processus d’intégration, un départ, ça se prépare !

Trois grandes étapes rythment la vie d’un salarié au sein d’une entreprise : la période d’intégration (ou « onboarding »), à laquelle les RH ont d’ailleurs porté un soin particulier, ces dernières années, à formaliser des process pour réussir cette phase d’accueil. Vient ensuite l’évolution professionnelle, au cours de laquelle il sera accompagné, formé, promu, etc. Et pour finir donc, l’« offboarding », ou l’accompagnement au départ volontaire du salarié. Si les 2 premières étapes concentrent une part importante de l’attention et de l’activité des services RH, la 3ème est moins connue. Quel est l’intérêt de l’offboarding ? Comment cela se traduit-il concrètement dans les entreprises ? Quelles sont les attentes des salariés ? Hays a mené l’enquête* ! 

Le processus d’offboarding est donc, semble-t-il, encore méconnu des salariés. Même s’il est peu développé dans les entreprises, il est très probable que de nombreuses entités le mettent tout de même en pratique, mais de manière informelle. Les process existants en matière d’offboarding gagneraient donc sans aucun doute à être structurés et partagés en interne. 

L’attention portée à ce processus RH peut faire toute la différence, tant pour l’expérience collaborateur que pour l’entreprise. On a trop souvent tendance à associer le départ d’un collaborateur à quelque chose de négatif, or c’est une étape naturelle, aussi bien dans le parcours du salarié que dans la vie de l’entreprise. Formaliser des process d’offboarding permettrait donc d’encadrer et de désacraliser l’acte de « départ ». 

C’est également un moyen pour l’entreprise de soigner sa marque employeur, par le biais notamment d’anciens employés « ambassadeurs » de la structure : en effet, 85% des personnes interrogées seraient prêtes à parler positivement de cette société autour d’eux si leur départ se passait bien. D’ailleurs, dans près de 70% des cas, les collaborateurs seraient même enclins à réintégrer une entreprise qu’ils ont quittée, si l’accompagnement de leur départ les a satisfaits.

Mais alors, quelles sont les étapes clés pour bien accompagner le départ d’un salarié ?
-    la passation des missions et procédures au sein des équipes (selon 83% des répondants)
-    l’annonce du départ en interne (78%)
-    la réalisation d’un bilan de départ (48%)

 

* Enquête réalisée en décembre 2019 auprès d’un panel constitué de plus 300 candidats issus de la base de données de Hays.

NOS CHIFFRES DU MOIS

NOS CHIFFRES DU MOIS