HR Tech : trois défis que la technologie peut nous aider à surmonter

HR TECH : TROIS DEFIS QUE LA TECHNOLOGIE PEUT NOUS AIDER A SURMONTER

 
En janvier 2019, j'avais écrit sur la popularité croissante des nouvelles technologies des ressources humaines (HR tech). Beaucoup de choses se sont passées au cours des 12 derniers mois. La Covid-19 a renforcé la collaboration entre les RH et la technologie, ce qui nous a permis de faire face à divers problèmes en rapport avec le télétravail et le travail hybride, les urgences en matière de santé mentale et l'évolution des attentes et des exigences des employés.

Qu'ils soient au bureau ou qu'ils travaillent à domicile, les employés veulent désormais un lieu de travail interconnecté, personnalisé et performant. Cette tendance a mis une pression supplémentaire sur les équipes RH, chargées de veiller au bien-être, à la motivation et à la productivité des employés, même à distance. C'est là que la HR tech peut aider les entreprises à répondre aux attentes des employés - et à surmonter les défis posés par la pandémie.
 
Qu'est-ce que la HR tech ? 

La technologie RH est un terme générique. Il désigne des innovations telles que le cloud, l'automatisation et les solutions en libre-service (Self-Service Technologies ou SST), qui peuvent toutes contribuer à améliorer les résultats, à réduire les coûts et à renforcer la compétitivité des fonctions RH. Ces solutions (les logiciels comme le matériel) sont appelées HR tech. 

Un large éventail de technologies RH est désormais disponible. Les chatbots, par exemple, peuvent répondre aux questions des employés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L'automatisation peut simplifier considérablement les processus d'intégration, en envoyant automatiquement aux nouveaux employés les documents nécessaires et les étapes à suivre pour prendre leurs nouvelles fonctions. 

Les initiatives d'apprentissage en ligne peuvent aider les collaborateurs à acquérir de nouvelles compétences et à renforcer celles qu'ils possèdent déjà. L'analyse et la visualisation des données peuvent apporter des informations utiles sur les performances et la fidélisation du personnel. La liste est infinie.

Les développements technologiques en matière de RH à connaître absolument 

Les technologies RH sont diverses, et la récente pandémie a déclenché une nouvelle vague d'innovations dans ce domaine. Comme de plus en plus d'employés veulent travailler à domicile, les professionnels des RH sont sous pression pour mesurer leurs performances et leur bien-être. Le processus de recrutement a également été bouleversé, car nous nous appuyons de plus en plus sur les appels vidéo pour les entretiens et d'autres solutions de recrutement à distance.  

Dans ce contexte, voici quelques-unes des principales évolutions de la technologie RH à connaître :

Cloud et self-service 

D'après l'enquête de PwC sur les technologies RH en 2020, les responsables RH font état de solides bénéfices pour l'entreprise suite à l'utilisation d'un système RH basé sur le cloud, par opposition à ceux déployés sur des serveurs sur site. Parmi ces bénéfices figurent les gains de productivité, l'amélioration de l'expérience des employés et une meilleure compréhension des salariés. Les nouveaux systèmes basés sur le cloud peuvent également fournir des outils en libre-service aux employés, ce qui permet de réduire la charge de travail du personnel RH pour le traitement de demandes simples, comme un changement d'adresse, par exemple. 

Bien entendu, cette technologie a également joué un rôle déterminant en permettant à des équipes entières à travers le monde de travailler à domicile du jour au lendemain en raison de la pandémie. Les avantages de la technologie du cloud et du libre-service sont nombreux, mais ils ne sont pas sans risques, notamment en matière de sécurité. Par exemple, le monde du travail, toujours plus hybride, présente davantage de risques de cybercriminalité. Il est donc indispensable de mettre en place des mesures de sécurité solides si l'on veut vraiment profiter des avantages de cette technologie RH.

Acquisition de talents 

La même enquête de PwC révèle également que l'accent est mis sur les outils d'acquisition de talents pour aider à attirer et à retenir les meilleurs éléments. Par exemple, les outils d'évaluation préalables à l'embauche, la technologie de compte-rendu d'entretien et les systèmes automatisés de vérification des références contribuent tous à rationaliser le processus d'embauche. 

Des RH tournées vers les données 

Les données peuvent être utilisées par les professionnels des RH pour guider leurs choix. Au lieu de fonder ses décisions sur son instinct, on peut utiliser des outils pour disposer de rapports clairs et complets sur l'emploi de chaque membre du personnel ou sur les performances de chaque candidat dans le processus de recrutement. Ces outils peuvent optimiser les stratégies déployées pour attirer, embaucher et retenir les talents. Par exemple, en s'appuyant sur un ensemble de données pertinentes, on peut optimiser les canaux de recrutement en s’inspirant de ce que les meilleurs candidats utilisent. 

On peut également anticiper et répondre aux besoins des employés en exploitant les données des enquêtes menées auprès des salariés et des candidats. L'analyse des effectifs permet également aux professionnels des RH d'évaluer l'expérience, l'engagement et la satisfaction des employés. Dynamics 365 Human Resources, par exemple, est une initiative de Microsoft en matière de technologie des RH destinée à améliorer la gestion du personnel en centralisant les données RH. 

Systèmes de suivi et d'analyse des employés 

Ces systèmes peuvent aider les employés à comprendre leurs schémas et habitudes de travail afin de stimuler leur productivité. Ces données peuvent ensuite être utilisées pour revoir les indicateurs de performance, ainsi que les outils de planification des effectifs, afin de répondre de manière proactive aux besoins des employés et à l'évolution de leurs habitudes de travail.

Automatisation et IA 

L'utilisation de l'IA dans le processus de sourcing et de présélection fait l'objet d'une grande prudence ces derniers temps, notamment en ce qui concerne le risque de discrimination. 

Cependant, en combinant les données avec l'automatisation, il est possible d'utiliser l'IA et l'automatisation pour stimuler l'efficacité du service RH en libérant les employés des tâches manuelles fastidieuses pour les laisser se concentrer sur des missions complexes à valeur ajoutée. Par exemple, si un système d'apprentissage automatique est intégré au système de facturation, des factures pourront être générées automatiquement à partir des feuilles de temps.

Renforcement et remise à niveau des compétences 

C’est le domaine que nous voyons vraiment décoller. Les outils RH peuvent aider les employés à identifier leurs compétences, leurs faiblesses et leurs besoins d'apprentissage futurs. Ces outils, y compris les programmes de formation à distance, peuvent contribuer à l'instauration d'une culture de l'apprentissage en continu. Cependant, il est important de s'assurer que les bons outils sont mis à la disposition des collaborateurs de manière à encourager leur utilisation. 

Les programmes d'apprentissage en ligne qui proposent de courtes séquences de contenu, que les apprenants peuvent suivre à leur convenance, sont particulièrement utiles pour permettre aux travailleurs disposant de peu de temps (ou d'une faible capacité d'attention) d'accéder rapidement et facilement à des ressources pédagogiques, par exemple. La réalité virtuelle est un autre outil en plein essor pour assurer la formation et le développement professionnel. 

Messagerie, communication et collaboration 

Les assistants virtuels et les chatbots sont deux outils de communication essentiels destinés à aider les entreprises à communiquer avec leurs publics internes et externes dans un paysage numérique de plus en plus diversifié.  

Ces technologies continuent d'avoir un impact sur le secteur des RH, mais les taux d'adoption ne sont pas aussi élevés qu'ils pourraient l'être. Le rapport de PwC révèle que seuls 27 % des répondants considèrent que les technologies RH sont très efficaces pour faire évoluer les comportements au travail. Huit personnes sur dix (82 %) sont confrontées à des problèmes d'adoption, le travail à distance rendant difficile l'implication des collaborateurs dans ces initiatives. La pandémie actuelle a exacerbé les problèmes, car la motivation du personnel et les niveaux de productivité ont chuté. Mais il existe un certain nombre de mesures à mettre en place pour contrer cette tendance.

La HR tech peut vous aider à répondre aux défis posés par la Covid-19

Les outils technologiques RH adaptés peuvent vous aider à préserver la santé, l'engagement et la productivité des collaborateurs, une tâche délicate compte tenu du contexte actuel. 
 
"Le travail à distance et hybride n'étant pas près de disparaître, il est important de veiller à ce que les salariés restent engagés sur le long terme en adoptant un éventail plus large d'outils de communication. Cela signifie notamment d’arrêter de dépendre des appels vidéo. Il n'y a pas de solution universelle : chaque personne travaille de manière différente."

1.    Zoom fatigue : ce phénomène est réel et peut être corrigé à l'aide de divers outils technologiques

Grâce à des outils tels que Slack, Trello, Teams et Zoom, la technologie a permis à des équipes entières de travailler à domicile pratiquement du jour au lendemain. Mais les réunions en visioconférence peuvent être particulièrement épuisantes pour le cerveau, ce qui augmente la fatigue et diminue la productivité. C’est ce que beaucoup appellent la « Zoom fatigue ».

Le travail à distance et hybride n'étant pas près de disparaître, il est important de veiller à ce que les salariés restent engagés sur le long terme en adoptant un éventail plus large d'outils de communication. Cela signifie notamment d’arrêter de dépendre des appels vidéo. Il n'y a pas de solution universelle : chaque personne travaille de manière différente.  

Facebook Workplace, FocusMate et PukkaTeam, par exemple, sont des espaces de coworking virtuels qui favorisent la collaboration et les séances de brainstorming. Autre possibilité : la conférence en réalité virtuelle. Elle se substitue à la vidéoconférence, aide à remplacer les réunions en personne et fournit un autre environnement d'apprentissage et de développement en ligne.

2.     La Tech peut contribuer à répondre à l'importance croissante accordée à la santé mentale et au bien-être du personnel  

Au cours de cette pandémie, le bien-être des employés a pris une toute nouvelle signification, aussi bien sur le plan de la santé physique que mentale. Les conséquences du virus sur la santé des travailleurs sont multiples.  

Les salariés sont soumis à un niveau de stress sans précédent : d'après une étude du cabinet Empreinte Humaine menée en octobre 2020, la détresse psychologique atteignait 49 % des salariés à la fin de l’année, soit 7 points de plus qu'en mai 2020. 18 % d’entre eux étaient même en détresse extrême et 5 % en burn-out sévère.
 
La HR tech peut contribuer à atténuer cette pression. Alors que 89 % des salariés estiment que leur employeur doit veiller à leur bien-être au travail, de nombreuses options digitales sont disponibles. 

La robot thérapie est une possibilité : 34 % des employés pensent que les robots thérapeutes représentent une écoute sans jugement, 30 % estiment qu’ils sont un moyen de partager les problèmes de façon impartiale et 29 % considèrent que cette solution permet d'obtenir des réponses rapides aux problèmes de santé, selon une étude mondiale menée en 2020 par Oracle et Workplace Intelligence sur l’IA, auprès de plus de 12 000 employés, cadres, responsables des ressources humaines et dirigeants de 11 pays, parmi lesquels la France. 

Les chatbots sont une autre option pour guider les employés vers des ressources et des conseils en matière de santé mentale.

En ce qui concerne la santé physique, il existe également de nombreuses options technologiques RH. Les médecins généralistes virtuels sont de plus en plus répandus. Ces outils peuvent permettre aux collaborateurs d'accéder à des conseils médicaux et à des cliniques non seulement pour surveiller leur santé, mais aussi pour la prendre en main. 

En plus des mesures de distanciation sociale, la mise en place de capteurs sur le lieu de travail peut contribuer à minimiser les contacts physiques et à réduire le risque de propagation du virus.  

Les trackers d'activité physique sont une autre option pour favoriser le bien-être et l'engagement du personnel. L'entreprise de construction Fluor Canada, par exemple, a récemment fourni à ses employés des trackers qui leur permettent de participer à des défis sportifs et de surveiller leur santé pendant la pandémie. 

Toutefois, ces programmes et appareils peuvent soulever des problèmes de confidentialité, auxquels les professionnels des RH doivent répondre. 
 
"Une grande partie de l'apprentissage social a souffert de la distanciation sociale et du travail à distance, et « apprendre par osmose », autrement dit apprendre de manière informelle et sociale, peut s’avérer plus compliqué."

3.     L'apprentissage en ligne doit inclure un aspect social 

Le modèle 70-20-10 de l'apprentissage au travail est largement reconnu : 70 % des travailleurs apprennent en pratiquant, en faisant face à des tâches et des défis difficiles au travail, 20 % par le biais d’échanges avec des collègues, des supérieurs ou des mentors, et 10 % grâce aux formations et aux programmes d'apprentissage traditionnels qui leur sont proposés.

Le rapport Future of Jobs 2020 du Forum économique mondial indique également que 94 % des chefs d'entreprise attendent désormais de leurs employés qu'ils apprennent sur leur lieu de travail, et pas seulement au moyen d'une formation en bonne et due forme. En d'autres termes, il ne suffit pas de mettre à disposition quelques cours en ligne : il faut encourager aussi l'apprentissage social.  
Cependant, une grande partie de l'apprentissage social a souffert de la distanciation sociale et du travail à distance, et « apprendre par osmose », autrement dit apprendre de manière informelle et sociale, peut s’avérer plus compliqué.

Pour relever ce défi, il existe de nombreuses options technologiques RH simples et efficaces. Vous pouvez, par exemple, mettre en place des forums de discussion en ligne, des espaces de travail en équipe, des wikis, des dispositifs de partage d'images et d'autres outils de collaboration sur votre intranet. Des outils comme Google Classroom, Facebook Workplace, FocusMate et PukkaTeam offrent également des espaces de coworking virtuels pour favoriser une collaboration efficace et des séances de brainstorming. 

La réalité virtuelle (VR) est un autre outil en plein essor utilisé pour dispenser des programmes de formation et de développement en entreprise. Cette technologie donne aux utilisateurs l'impression d'être dans une salle de classe : ils peuvent ainsi tirer des enseignements de leurs interactions avec les autres participants. 

Chez Hays, nous développons également une plateforme d’e-learning, qui s'appuie sur les principes de l'apprentissage social et offre à tous les demandeurs d'emploi un accès à des informations sur les compétences recherchées et sur la manière dont ils peuvent les acquérir.

Adaptabilité et résilience : des atouts précieux pour les années à venir 

Les entreprises ont vécu une année sans précédent. La pandémie a massivement accéléré la numérisation et le marché des technologies RH a connu une croissance explosive. 

Alors que nous continuons à avancer, il n'existe pas de solution unique. Les professionnels des ressources humaines doivent poursuivre leur travail d'adaptation et adopter les outils les plus récents pour faciliter l'apprentissage et le développement professionnel en ligne, le recrutement et l'intégration, l'engagement et le feedback des employés, et beaucoup d'autres fonctions clés des ressources humaines. 

Pour commencer, il est important de demander à l’employé comment il se sent, comment il travaille et quels sont les problèmes potentiels qui pourraient être résolus avec la technologie. Je ne peux pas prédire où nous serons dans 12 mois, mais je peux vous assurer que les technologies RH joueront un rôle clé dans le monde du travail, aujourd'hui et dans les années à venir.
 
Jacky Carter, Directrice Experience Client, traduit par Noémi Capell.
 
Jacky Carter
Directrice Expérience client, Hays
 
Avec plus de 30 ans d'expérience dans le secteur du recrutement, l'expertise de Jacky couvre de nombreux aspects de l'activité de Hays, notamment le marketing, le RPO et la technologie. Dans son rôle actuel, Jacky est à la tête d'un certain nombre de partenariats stratégiques importants pour Hays, notamment avec LinkedIn, Xing, Google, GO1, Mya et StackOverflow. Sa mission consiste à donner un sens aux tendances et aux technologies émergentes dans le domaine des RH et dans le monde en général, en identifiant, en évaluant et en mettant en œuvre les outils qui permettent à Hays de s'imposer dans le monde du travail de demain.
 
 

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS