Bien-être au travail : le secret pour augmenter la productivité

BIEN-ETRE AU TRAVAIL : LE SECRET POUR AUGMENTER LA PRODUCTIVITÉ

 

Critère de sélection des chercheurs d’emploi à part entière, le bien-être au travail fait désormais partie des préoccupations des entreprises pour attirer les candidats… mais aussi les garder ! D’autant plus que de nombreuses études démontrent que préserver le bien-être de ses employés aiderait à augmenter leurs performances. Du reste, en partant du principe que des salariés heureux sont des salariés plus engagés et productifs, de plus en plus d’employeurs choisissent donc de créer un environnement de travail dans lequel leurs salariés se sentent bien.

 

Bien-être au travail : de quoi parle-t-on exactement ?

Le bien-être au travail est un état d’esprit subjectif. C’est le sentiment de satisfaction et d’épanouissement que les employés ressentent au travail. Et puisque nous y passons la grande majorité de nos journées, bien se sentir dans son espace de travail est primordial.

C’est d’ailleurs devenu l’un des critères de sélection de nombreux candidats à la recherche d’un emploi, qui préfèrent désormais choisir des entreprises où il fait bon travailler, notamment celles qui ont obtenu la certification « Great place to work » et mettent en place des mesures pour assurer le bien-être de leurs salariés.

Réduction du stress et de l’absentéisme

On a tous en tête le géant Google et les nombreux avantages offerts à ses employés, notamment des repas à volonté quotidiens, des séances de massage, des ateliers sportifs, des navettes avec wifi, et le tout gratuitement. Si cette société au succès plus que florissant peut se le permettre financièrement, elle a surtout bien compris qu’en prenant soin de ses employés, elle accroît en même temps leur sentiment d’appartenance et leur fidélité à l’entreprise… mais aussi leur productivité.

Sans aller jusque-là (la plupart des entreprises n’ont évidemment pas le même budget), le fait est que les conditions de travail influencent considérablement la performance des employés. Ainsi, un mauvais éclairage, un environnement de travail trop bruyant, une température trop basse ou trop élevée, ou encore l’absence d’espace de convivialité, peuvent détériorer le sentiment de bien-être des employés ainsi que leurs performances. A contrario, selon une étude du département d’économie de l'Université de Warwick en Angleterre*, le fait d’être heureux au travail augmenterait la productivité de près de 12%.

Par ailleurs, les initiatives menées pour garantir un environnement de travail confortable et agréable à ses salariés aident à lutter contre le stress, la démotivation, la dépression, la fatigue chronique et le burn-out. Le turn-over est par conséquent réduit, tout comme les taux d’absentéisme et d’arrêts maladie. Assurer le bien-être de ses employés, c’est aussi d’une certaine manière les valoriser et donc booster leur sentiment de reconnaissance, voire même de fierté de travailler pour cette entreprise.

Alors, quelles sont les actions à mettre en œuvre pour le bien-être de ses salariés ?

Bien sûr, les aménagements et réaménagements vont dépendre de la taille de l’entreprise, de son activité, de son budget et du volume de ses locaux. Une PME de 10 salariés n’aura pas les mêmes capacités qu’une entreprise de plus de 500 salariés.

Si des employeurs décident d’engager un Chief Happiness Officer, appelé aussi responsable du bonheur, afin de créer des conditions de travail agréables, l’optimisation du bien-être peut simplement passer par l’installation d’une meilleure ventilation, de chauffage en hiver ou de climatisation en été, ou encore une meilleure luminosité.

Certains employeurs vont plus loin et proposent des séances de sport en entreprise ou des abonnements sportifs. Car, et ce n’est plus un secret, les bienfaits du sport sont multiples puisque l’activité physique permet à la fois de réduire le stress, d’améliorer le sommeil, de booster le moral et bien sûr de rester en bonne santé (et donc de diminuer le nombre d’arrêts maladie). En outre, de plus en plus d’entreprises offrent à leurs employés la possibilité de participer à des courses solidaires.

On peut aussi penser à la mise en place d’espaces de convivialité, par exemple une cuisine commune, ou encore du télétravail, d’ailleurs de plus en plus sollicité par les salariés. Certaines organisent aussi des afterworks ou des évènements pour rassembler leurs collaborateurs le temps d’une journée ou d’une soirée, par exemple à l’occasion des fêtes de Noël.

Enfin, de nombreuses entreprises pensent aussi aux parents et proposent l’aménagement de leurs horaires pour mieux concilier vie de famille et vie professionnelle. Bref, les idées et les possibilités sont très variées !

Nick Ling, Directeur, en collaboration avec Noémi Capell. 

 

Source : 

*https://www.huffingtonpost.fr/2014/03/22/etre-heureux-au-travail_n_5012224.html

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS