INSCRIPTION NEWSLETTER

INSCRIVEZ-VOUS !

Restez connectés, recevez les dernières informations qui vous permettront de booster votre carrière ou votre entreprise ! 

SUIVEZ-NOUS RS

SUIVEZ-NOUS

   

Et si l'avenir des travailleurs du secteur privé se trouvait dans le secteur associatif ?

ET SI L'AVENIR DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR PRIVE SE TROUVAIT DANS LE SECTEUR ASSOCIATIF ?

 

Et si l'avenir des travailleurs du secteur privé se trouvait dans le secteur associatif ? C'est ce qu'a cherché à savoir Hays, cabinet de recrutement spécialisé qui décrypte les tendances du marché de l'emploi, à travers un sondage administré en septembre dernier à un panel de 450 candidats issus de sa base de données. 

Avec près de 2 millions de salariés fin 2017 (source : INJEP), le secteur associatif se porte bien et multiplie les efforts pour se structurer et se professionnaliser, de manière à poursuivre son ascension. Force est de constater que les salariés du secteur privé n'y sont pas insensibles, puisque 4 personnes interrogées sur 5 en ont une image positive voire très positive, et 88% déclarent même être prêtes à rejoindre une association à un moment de leur carrière. 

Parmi les principales raisons invoquées : 
         > les valeurs et la quête de sens (88%)
         > les missions (59%)
         > l'ambiance de travail (22%)

Concernant les domaines d'activité qu'ils privilégieraient, on trouve : 
         > l'action sociale (56%)
         > l'humanitaire et le caritatif (56%)
         > le médico-social et la santé (56%)
         > le développement local et la gestion des services économiques (49%)
         > l'enseignement et la formation (46%)

Dans un contexte économique morose et un climat social particulièrement tendu, la quête de sens est plus que jamais l'une des priorités des salariés. S’investir dans des structures associatives, au sein desquelles l’intérêt commun prime, permettrait aux personnes issues du secteur privé de donner une nouvelle impulsion à leur carrière, plus en adéquation avec leurs valeurs. 

 
L'avis de l'expert

Sacha Cofsman,
Responsable de la division "Associations, Fondations et Fédérations" chez Hays

« Le secteur est en pleine évolution ! Aujourd’hui, la majorité des associations ont un fonctionnement qui se rapproche très largement de celui du secteur privé. Si l'implication des bénévoles reste indispensable à leur bon fonctionnement, ces structures ont de plus en plus besoin de pouvoir s’appuyer sur des personnes ayant de fortes compétences. Nous sommes d'ailleurs de plus en plus mandatés sur des postes de direction, avec de forts enjeux stratégiques, notamment en Ressources Humaines et plus spécifiquement en Gestion de personnel. » 


 

NOS CHIFFRES DU MOIS

NOS CHIFFRES DU MOIS