Trésorier dans le secteur associatif : l’engagement avant l’argent

TRÉSORIER DANS LE SECTEUR ASSOCIATIF : L'ENGAGEMENT AVANT L'ARGENT

 

Si en général le grand public a tendance à imaginer le Trésorier du secteur associatif tel un Comptable ou un Caissier, son rôle s’étend pourtant bien au-delà. Entre l’enregistrement des dépenses et des recettes de l’association et la préparation des budgets prévisionnels, ses missions sont multiples.

 

Trésorier dans le secteur associatif : un métier qui recrute ?

Une association de loi 1901 à but non lucratif (la majorité en Ile-de France) n’a pas d’obligation légale à tenir des comptes. Toutefois, si le statut l’impose et si la situation financière dépasse un certain seuil, alors la tenue d’une comptabilité est obligatoire. Dans ce cas-là, l’association a recours à un Trésorier. La majorité d’entre eux sont bénévoles, même si certains sont salariés.

Les postes de Trésoriers sont en général peu traités dans les cabinets de recrutement. En effet, les associations ont tendance à recruter elles-mêmes leurs Trésoriers, soit parce que ce sont des postes de bénévoles, soit parce qu’elles travaillent avec leur propre réseau pour ce type de poste.

Le secteur associatif est le premier employeur en France et une association peut compter entre 2 et 50 000 salariés. Du reste, on compte dans l’Hexagone plus d’un million d’associations et beaucoup d’entre elles sont constituées uniquement de bénévoles.

"Le secteur associatif est le premier employeur en France"
 

Quelles sont les missions principales du Trésorier ?

Le rôle d’un Trésorier dans une association est avant tout d’enregistrer les dépenses et les recettes de l’association mais aussi de définir les objectifs et les frais à engager. Sa mission principale est de préparer tous les budgets prévisionnels de l’association en accord avec les objectifs à court, moyen et long termes.

De plus, il peut émettre des propositions concernant la gestion de l’association. Il établit également les comptes annuels ainsi que le rapport financier. Il gère aussi les comptes bancaires, c’est-à-dire tous les suivis des dépenses, et il travaille en collaboration avec les banques pour veiller à ce que tout se passe bien. Autre mission du Trésorier : il doit soumettre le bilan auprès de l’assemblée générale pour obtenir son approbation.

Pour finir, ce gardien du trésor a trois responsabilités vis-à-vis de l’association : civile, morale et financière. Bon à savoir : en général, le Trésorier n’engage pas sa responsabilité financière, et cela même s’il fait des erreurs. Par ailleurs, son rôle peut être incompatible avec d’autres fonctions, ainsi par exemple, un député ou un sénateur ne peut pas devenir Trésorier d’une association.

Quels sont les profils recherchés ?

En général, les Trésoriers sont plutôt des hommes et des femmes en fin de carrière et avec des compétences en Comptabilité et en Finance. Ce sont souvent des personnes qui, après avoir travaillé des années auprès d’acteurs privés ou publics, souhaitent s’investir dans une association et pour une cause spécifique, notamment dans les domaines de l’action sociale ou de l’humanitaire. La majorité d’entre eux reste environ 3 à 5 ans dans l’association, en y travaillant de manière ponctuelle, généralement deux ou trois jours par semaine maximum.

Les Trésoriers sont des profils très dynamiques qui ont envie de participer pleinement dans une association, pour la plupart en tant que bénévoles. Mais si ces derniers ne sont pas rémunérés, ils ont néanmoins toutes les compétences nécessaires pour exercer ces fonctions.

Qu’ils soient bénévoles ou salariés, les Trésoriers du secteur associatif sont engagés et adhèrent aux valeurs de la structure dans laquelle ils travaillent. Et il le faut, car être bénévole dans une association, et surtout Trésorier, est très chronophage. C’est un métier à part entière qui demande du temps. C’est aussi du stress : après tout, il gère tous les comptes de l’association !

"Qu’ils soient bénévoles ou salariés, les Trésoriers du secteur associatif

sont engagés et adhèrent aux valeurs de la structure dans laquelle ils

travaillent"

 

Quelle rémunération si le Trésorier est salarié ?

La rémunération d’un Trésorier salarié est assez volatile. Pour un temps plein, un Trésorier peut espérer recevoir entre 35-45 K. Si cette fourchette est large, c’est parce que le salaire dépend de la taille de l’association. Néanmoins, les salariés Trésoriers évoluant dans le secteur associatif ne sont en général pas en quête d’argent. Ce qu’ils cherchent et souhaitent avant tout, c’est aider et s’engager dans une association.

 

Sacha Cofsman, Responsable de division Public Services, en collaboration avec Noémi Capell.

 

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS