Quels sont les défis du recrutement en 2022 ?

QUELS SONT LES DÉFIS DU RECRUTEMENT EN 2022 ?

 
Après près de deux ans de crise sanitaire et malgré les nombreux bouleversements, les entreprises maintiennent leur dynamisme en termes de recrutement : 91% d’entre elles ont recruté de nouveaux collaborateurs en 2021, et 90% en ont l’intention en 2022, principalement en CDI (61%), selon notre étude de rémunérations 2022. De leur côté, 40% des candidats interrogés ont changé d’emploi en 2021, soit deux fois plus qu’en 2019 !

Alors que les candidats expriment le besoin de faire le point sur leur carrière et d’évoluer, les entreprises cherchent à trouver des leviers pour répondre à diverses problématiques, telles que le turnover, le manque d’attractivité ou encore la valorisation des collaborateurs.

Comprendre et apporter une réponse adaptée à ces défis est capital pour les entreprises qui cherchent à attirer et à retenir les meilleurs talents. Découvrez dans cet article les 7 grands défis du recrutement pour l’année 2022.


Les 7 challenges du recrutement à connaître en 2022 


1. Rebooster l'engagement des salariés


Avec la pandémie, l’engagement et la motivation des employés ont été mis à rude épreuve et en 2020, ils se sont régulièrement surpassés pour aider leur entreprise à traverser la crise. Mais, si le contexte économique s’est amélioré en 2021, les restrictions se sont poursuivies, la charge de travail est restée élevée et l'écart entre les attentes salariales des employeurs et celles des employés a nui à l'engagement des effectifs et leur implication dans leurs missions quotidiennes. 
La reconnaissance de leurs efforts est également un pilier de la motivation au travail, d’ailleurs 53% des répondants de notre enquête sur LinkedIn déclaraient début 2021 ne pas se sentir reconnus pour le travail effectué. 

Cette année, afin de maintenir leur motivation et leur productivité, les entreprises devront s'efforcer d'améliorer l'engagement des employés, notamment en utilisant les bons leviers de motivation pour retenir leurs talents, que ce soit la reconnaissance, la formation, l’évolution de carrière, ou la mise en place d’un environnement bienveillant et positif.

Découvrez nos conseils pour motiver vos équipes en période de crise.  


2. Le Travail Temporaire, un dispositif d’emploi efficace et reconnu


D’après les résultats de notre étude de rémunérations 2022, que ce soit du côté des candidats ou des recruteurs, le plébiscite est total. L’image du Travail Temporaire est bonne pour 83% des premiers et 87% des seconds. Pour la grande majorité des candidats (80%), ce type de contrat peut être un tremplin efficace vers un CDI, ce que confirment les entreprises à 89%. 

40% des candidats se disent d’ailleurs ouverts aux contrats de courte ou de moyenne durée lors de leur recherche d’emploi. Ils considèrent notamment que le Travail Temporaire est un bon moyen d’acquérir de nouvelles compétences (53%), d’avoir davantage de flexibilité (49%) et de changer plus librement de missions ou d’entreprises (43%). 40% indiquent également que cela permet un accès plus rapide à l’emploi, quand 36% soulignent une rémunération avantageuse.

En 2022, le Travail Temporaire reste un dispositif reconnu qui permet, entre autres, d’apporter une réponse aux difficultés de recrutement des métiers dits pénuriques. Sa facilité et sa rapidité de mise en place ainsi que la flexibilité offerte en font une solution efficace appréciée des entreprises comme des candidats. 


3. Combler le déficit de compétences 


La pénurie de compétences va continuer de toucher un grand nombre de secteurs en 2022. En parallèle, le phénomène de la Grande Démission (en anglais « Great Resignation ») touche désormais la France. 

Du reste, selon les résultats de notre étude de rémunérations, 40% des candidats interrogés nous indiquent avoir changé de poste, soit deux fois plus que lors de notre dernière étude en 2020. Il s’agit d’un changement d’entreprise dans la très large majorité des cas. Et 69% déclarent également vouloir trouver un nouveau poste dans l’année à venir, principalement dans une grande entreprise ou une PME. 
 
« 40% des candidats interrogés nous indiquent avoir changé de poste, soit deux fois plus que lors de notre dernière étude en 2020. Il s’agit d’un changement d’entreprise dans la très large majorité des cas. »

En 2022, les employeurs et les RH doivent repenser leur stratégie pour attirer les talents et combler le déficit de compétences. Pour y parvenir, la montée en compétences des salariés doit devenir l’une des priorités, de façon à constituer des équipes performantes dotées du savoir-faire essentiel au développement de l'entreprise. Proposer des formations adaptées et encourager les salariés à monter en compétences est également un levier de motivation important qui permet de réduire le turnover des entreprises. 


4. Comprendre ce qui motive les candidats


Les candidats qualifiés sont conscients de la valeur de leurs compétences. Ils ont le choix sur le marché du travail et ils ne travailleront pas pour une entreprise qui offre un salaire ou des avantages médiocres. 

Dans un sondage Hays réalisé début janvier 2022, 39% des 1 400 répondants déclarent que leur priorité cette année est de trouver un nouvel emploi, quand 38% privilégient leur bien-être et leur santé mentale et 18% attendent une augmentation de salaire.

En 2022, les employeurs et les RH doivent comprendre les motivations des candidats pour adapter leurs offres, avec en haut de leur liste une rémunération qui correspond à leur valeur sur le marché du travail actuel et un environnement de travail agréable et sain. C’est d’autant plus crucial dans un contexte de pénurie de compétences.


5. Le télétravail, un facteur d’attractivité


Au cours des deux dernières années, notre façon de travailler s’est profondément transformée. Avec l’essor du télétravail, le travail hybride s’est généralisé, et force est de constater que les équipes peuvent être tout aussi, sinon plus, productives en télétravail qu’en présentiel. 

C’est ce que démontrent les résultats de notre étude de rémunérations : 61% des candidats estiment être plus productifs en télétravail qu’en présentiel. Et si une courte majorité d’entreprises ne constate aucune différence (52%), 37% soulignent également un gain de productivité. En revanche, 62% des candidats interrogés déclarent faire plus d’heures quand ils sont en télétravail et 54% affirment prendre moins de pauses que lorsqu’ils sont au bureau. Autre constatation, seuls 38% des professionnels des Ressources Humaines ont mis en place un accompagnement de leurs salariés et 36% de leurs managers.

Toujours est-il que, lors des périodes où l’obligation gouvernementale est levée, certaines entreprises décident de suspendre le télétravail et de rappeler leurs équipes sur place. L’une des conséquences, c’est que les talents les plus demandés se tournent vers les entreprises qui leur proposent du télétravail. 
 
« Seuls 38% des professionnels des Ressources Humaines ont mis en place un accompagnement de leurs salariés et 36% de leurs managers. »

En 2022, alors que davantage d’entreprises vont pérenniser un environnement de travail hybride, l’enjeu sera de continuer à mettre en place le télétravail des équipes et d’encadrer sa pratique, et notamment de mieux accompagner les salariés et les managers en leur proposant des formations et en mettant à leur disposition les outils dont ils ont besoin pour travailler à distance. 
Restez attentifs aux aménagements hybrides proposés par les concurrents et attendez-vous à perdre des candidats privilégiés si les vôtres ne sont pas à la hauteur. 

Découvrez tous nos conseils pour manager une équipe hybride


6. Prévenir l’épuisement professionnel


L'année 2020 a été longue. 2021 l'a été encore plus. Avec les confinements et les couvre-feux successifs, les restrictions gouvernementales et des charges de travail élevées, de nombreux travailleurs sont épuisés professionnellement, quand certains souffrent de burnout. 

Le défi aujourd’hui pour les employeurs et les RH est de réfléchir et de réajuster les charges de travail, de renforcer le soutien à la santé mentale et au bien-être, encourager la déconnexion et répondre aux besoins de chaque employé. Il est temps de chercher des solutions pour garantir un équilibre vie privée/vie professionnelle sain afin de protéger la productivité et la santé de salariés, mais aussi de les retenir. 

Découvrez cet article pour apprendre à mieux prévenir le burnout de vos équipes.


7. Prendre en compte les critères ESG dans la vie de l’entreprise


Les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sont devenus une priorité essentielle pour les employeurs et les candidats. Les critères ESG comprennent l'impact environnemental, l'impact social, le soutien à la santé mentale et au bien-être, ainsi que les politiques d'équité, de diversité et d'inclusion d'une entreprise.

L'ESG est important pour les employés. Aujourd'hui, plus que jamais, la notion de sens au travail est très présente chez les salariés, et ils veulent contribuer à une entreprise qui s'efforce d'avoir un impact positif sur l'environnement et la société. C’est ce que souligne Amira Dib, Manager Hays Executive : « Les valeurs incarnées par les entreprises sont aujourd’hui au cœur de la rétention, mais également de l’attractivité des talents. Ces derniers sont en quête d’appartenance et d’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle. »

Cette année, les employeurs n'auront d'autre choix que de déterminer comment articuler et promouvoir les critères ESG auprès de leurs employés actuels et futurs. Sachez définir votre offre au-delà du salaire et des avantages sociaux, en tenant compte de l'impact des activités de l'entreprise sur la société et le monde qui l'entoure.
 
« Les valeurs incarnées par les entreprises sont aujourd’hui au cœur de la rétention, mais également de l’attractivité des talents. Ces derniers sont en quête d’appartenance et d’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle. »


Surmonter ces défis de recrutement pour une année 2022 réussie


Si vous prévoyez de recruter en 2022, commencez dès aujourd'hui à relever ces défis. Vous vous retrouverez alors dans une position plus forte pour constituer des équipes motivées, satisfaites et qualifiées, prêtes et désireuses d'aider votre entreprise à prospérer et à réussir.
 
Oualid Hathroubi, Directeur, en collaboration avec Noémi Capell.
 
Oualid Hathroubi
 
 
De formation supérieure en économie, Oualid présente une expérience de plus de 14 ans dans le recrutement. Il intègre Hays en 2007 et la Finance devient son domaine de prédilection.
Voilà donc 14 ans que Oualid accompagne les candidats et les entreprises de la région Ile-de-France dans leur projet de développement professionnel et de recherche de nouveaux talents. En parallèle, il évolue sur des fonctions managériales en encadrant l’équipe de Consultants dédiés au recrutement intérim et permanent du bureau parisien.
 
 

FR AddThis

|

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Nos podcasts ok

NOS PODCASTS

Nos experts vous livrent tous leurs conseils sur le recrutement et le monde du travail. 

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS

   

FR AddThis

|