SANTÉ MENTALE : COMMENT EN PRENDRE SOIN QUAND LES RESTRICTIONS CHANGENT CONSTAMMENT ?

SANTÉ MENTALE : COMMENT EN PRENDRE SOIN QUAND LES RESTRICTIONS CHANGENT CONSTAMMENT ?

 
En raison des rapports faisant état d’une dégradation de la santé mentale depuis le début de la crise sanitaire, la Journée mondiale de la santé mentale qui a eu lieu ce 10 octobre dernier semblait plus pertinente et plus importante que jamais.

Bien sûr, pour les personnes en détresse psychique, il existe des ressources fantastiques qui nous rappellent tout ce que nous pouvons faire pour nous aider à rester en bonne santé mentale pendant cette période difficile (et même après). Par exemple : comment bien communiquer avec les autres, comment contrôler sa consommation des actualités et des informations, ou encore comment gérer son anxiété. En plus de ces suggestions, voici nos conseils.

 

Les évolutions constantes des mesures anti-Covid affectent notre santé mentale

Avec les mesures anti-Covid qui évoluent et changent constamment partout dans le monde, il est essentiel d’identifier et comprendre les pressions liées à ce qu’il se passe actuellement.

En effet aujourd’hui, les règles peuvent varier considérablement d'un pays, d'une ville, d'une école ou encore d'un foyer à l'autre. Un jour, nous pouvons organiser une visite chez des amis et, le lendemain, se mêler à d'autres ménages devient interdit. Dans nos vies professionnelles, nous pouvons planifier une réunion d'équipe, concevoir une campagne sur les réseaux sociaux ou encore anticiper des demandes de clients – mais, selon les restrictions mises en place, la façon dont nous abordons ces tâches peut fortement différer. Les choses sont plus incertaines que jamais, et nous devons trouver comment continuer nos activités professionnelles comme privées tout en protégeant notre santé mentale.

En « temps normal », beaucoup d'entre nous savent gérer efficacement le stress et les tensions de la vie quotidienne : nous planifions, nous organisons, nous établissons des priorités, nous nous préparons, nous attendons avec impatience les événements et les occasions spéciales. Ces comportements nous donnent un sentiment de certitude, de contrôle et d'optimisme, ce qui est primordial pour maintenir notre bonne santé mentale. Mais dans un monde où les restrictions évoluent constamment, planifier ou établir des priorités peut sembler impossible, voire inutile, et cela peut avoir un impact négatif sur notre santé mentale.

Trois conseils pour maintenir une bonne santé mentale pendant cette période

Alors, comment pouvons-nous prendre soin de notre santé mentale ? Comment pouvons-nous soutenir les membres de notre équipe ? Quelles sont les bonnes stratégies ? Voici nos trois conseils :

1.    Préparer un plan de contingence

Pour faire face à l'incertitude et mieux la gérer, organisez votre emploi du temps comme à votre habitude sauf que cette fois-ci, vous devez identifier tout ce qui pourrait être perturbé par le contexte actuel (par exemple, de nouvelles restrictions ou un nouveau confinement). Cherchez un plan B pour chaque élément, rendez-vous ou tâche, de façon à atteindre le même résultat (ou un résultat similaire) mais d’une manière différente. 

Le principe est le suivant : « si ceci se produit, je ferai ceci, si cela se produit, je ferai cela ». Par exemple, si vous invitez des amis pour un repas, l'objectif principal est de passer du temps ensemble. S'il est interdit de se réunir à la maison, vous pouvez vous rencontrer dans un restaurant, si les restaurants sont également fermés, vous pouvez tous prendre un plat à emporter au même endroit, acheter le même vin et organiser votre dîner sur Skype/Zoom/Teams ou FaceTime. 

Au travail, les plans de contingence sont généralement bien définis, mais il est peut-être nécessaire d’en parler et de réfléchir à leur mise en œuvre. Par exemple, que feriez-vous si des membres clés de votre équipe attrapaient le Covid-19 et étaient malades pendant une longue période ? Comment couvririez-vous leur travail ? Que feriez-vous si une réunion en face-à-face était annulée à cause du confinement ? Si l’objectif final est clair, vous devriez pouvoir trouver une solution alternative qui vous procure un sentiment de contrôle et vous permette d'être sûr de pouvoir toujours atteindre votre but – tout en préservant votre santé mentale.

2.    Maintenir des routines

Après avoir abordé la notion d’imprévu, parler de routine peut sembler quelque peu paradoxal. Pourtant, le dérèglement de nos routines, c’est-à-dire toutes ces choses qui rythment nos vies, est l'un des défis posés par les évolutions fréquentes des restrictions anti-Covid. Vous ne vous rendez peut-être plus au bureau en achetant votre café préféré sur le chemin, vous avez peut-être des enfants qui commencent l'école à des heures différentes, votre salle de sport est peut-être fermée... On a l'impression que tout ce qui nous est ou était familier a été bouleversé. 

Dans ce contexte, il est très utile de préserver quelques routines et des repères stables au cours de la journée (ou de la semaine). Il peut s'agir de se lever à la même heure puis de faire une promenade, d'un appel hebdomadaire avec des amis, d'une réunion quotidienne à la même heure avec votre équipe... En somme, toutes ces choses sur lesquelles on peut compter et qui créent un sentiment de stabilité, même si à l’extérieur le monde est en plein chaos ! 

3.    Prendre les choses en main

De nombreux conseils en matière de santé mentale montrent combien il est important de prendre le contrôle de la situation quand on le peut. Par exemple, beaucoup se sentent anxieux ou dépassés en regardant les informations. Si c'est votre cas, n’alimentez pas votre anxiété. Prenez les choses en main et limitez le temps passé à regarder les informations. Contrôlez également les moments de visionnage : si vous les regardez juste avant le coucher, votre sommeil pourrait en être affecté. Vous pouvez également prendre le contrôle sur les choses qui vous font du bien : par exemple, si vous vous sentez mieux après avoir parlé à des amis, alors intégrez ces moments dans votre planning (en établissant un plan B au cas où vous ne pourriez pas les voir !).  

Sur le plan professionnel, prendre le contrôle est également important. Vous devrez peut-être parler à votre manager pour convenir de la manière dont vous pouvez traverser cette période d'incertitude et du soutien dont vous avez besoin de sa part. Si vous êtes manager, parlez avec votre équipe pour convenir de certaines règles de base concernant vos disponibilités pour les aider, et pour avoir une discussion ouverte sur la façon dont vos besoins et votre disponibilité risquent d’évoluer selon les nouvelles restrictions. Vous ne pourrez pas tout contrôler, mais si vous identifiez vos principaux facteurs de stress, vous parviendrez peut-être à les réduire.

Dernier conseil : pour préserver votre santé mentale, n’oubliez pas de communiquer et de rester en contact avec votre famille, vos amis, votre équipe, votre manager, etc. Car que l’on soit en quarantaine, à nouveau dans un « contexte normal » ou en transition d’une situation à l’autre, maintenir nos relations est essentiel !
 
Marion Gadot, Head of Talent Management ,en collaboration avec Noémi Capell.

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Nos podcasts ok

NOS PODCASTS

Nos experts vous livrent tous leurs conseils sur le recrutement et le monde du travail.