Comment optimiser sa période de chômage ?

COMMENT OPTIMISER SA PÉRIODE DE CHÔMAGE ?

 

Les périodes d’inactivité sont souvent difficiles à vivre : perte de confiance en soi, ennui, doutes et isolement sont d’ailleurs des maux courants chez les demandeurs d’emploi. Pourtant, il est possible de bien vivre cette période de transition et même d’en tirer profit. En outre, le chômage peut être l’opportunité pour faire le point sur soi et sa carrière, se former et découvrir de nouvelles choses. Alors, comment optimiser votre période de chômage ?

 

Faites le point

Après avoir pris quelque temps pour vous suite à la fin de votre contrat, c’est le moment de faire un travail d’introspection sur votre recherche, vos points forts et définir votre projet professionnel. Quels sont vos atouts et comment pouvez-vous les mettre en valeur ? Quels sont vos points faibles et comment y remédier ? A quoi ressemble votre job idéal et que pouvez-vous mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs ? Réfléchissez aux compétences qui pourraient vous manquer mais aussi à celles que vous avez déjà. Ces réflexions vous aideront à mettre en place une stratégie pour votre recherche d’emploi.

Et pourquoi ne pas réaliser un bilan de compétences ? Les chercheurs d’emploi, indemnisés ou non, peuvent obtenir un financement et en faire la demande auprès de leur conseiller Pôle emploi. Ce bilan vous aidera à analyser vos compétences professionnelles et personnelles, vos motivations, faire le point sur votre carrière et définir un projet, notamment suivre une formation professionnelle.  

Gardez le rythme

Lorsque l’on est au chômage, l’un des risques est d’oublier toute organisation et de ne plus avoir d’horaires fixes. Il est pourtant essentiel de garder un rythme normal et de se caler sur des horaires de bureau.

Alors continuez à vous lever tous les jours à heures fixes et créez-vous un emploi du temps de la journée. Par exemple, chaque matin de la semaine est dédié à la recherche d’emploi : faites le tour des offres d’emploi sur les différents jobboards ou via les alertes que vous avez créées, postulez aux offres qui vous intéressent, mettez à jour votre CV, optimisez votre personal branding, créez un blog, améliorez votre niveau de langue, etc. Restez rigoureux, mais posez-vous des limites : vous n’avez pas besoin d’y consacrer tout votre temps.

Ainsi, l’après-midi, soufflez. Faites des choses que vous n’aurez plus le temps de faire lorsque vous aurez retrouvé un emploi. Par exemple, allez au cinéma, lisez, passez votre permis, rendez visite à votre famille ou vos amis, faites du sport, etc.

Entretenez votre réseau

L’isolement est un autre problème commun à de nombreux demandeurs d’emploi. Ne restez pas cloîtré chez vous et ne cachez pas votre situation. Au contraire, il faut sortir et en parler autour de soi. Cela vous aidera d’une part à garder le moral et, aussi, discuter de votre recherche d’emploi pourrait aboutir à des opportunités professionnelles. Car qui sait, des amis, des connaissances ou d’anciens collègues ont peut-être eut vent d’une offre d’emploi qui pourrait vous intéresser.

Montez en compétences

Après avoir fait le point sur vos atouts, vos points faibles et sur votre projet professionnel, vous devez avoir une idée plus précise des compétences qui pourraient vous faire défaut pour atteindre votre objectif. Et si vous profitiez de cette période de chômage pour vous former et grimper en compétences ?

Aujourd’hui, les façons de se former sont nombreuses. Podcasts, webinars, MOOC (cours en ligne), cours en auditeur libre à l’université (c’est-à-dire sans examen et donc sans diplôme à la clé) ou encore formations continues : vous avez de quoi faire pour vous former en déboursant peu. Pensez également aux conférences, aux séminaires, aux salons ou aux évènements qui pourraient vous intéresser. C’est peut-être l’occasion de rencontrer d’autres professionnels et d’étoffer votre réseau.

Par ailleurs, chaque actif possède un compte personnel de formation, ou CPF, crédité tous les ans depuis leur entrée dans la vie active. Ce compte n’est plus alimenté pendant la période d’inactivité, toutefois vos droits sont conservés et vous pouvez y avoir accès pour bénéficier d’une formation, même pendant la période de chômage.

Trouvez-vous une activité professionnelle

Être au chômage ne signifie pas ne rien faire. En effet, en plus de leur recherche active, de nombreux demandeurs d’emploi continuent une activité professionnelle en parallèle, que ce soit la rédaction d’un blog, l’animation d’un podcast ou d’une chaîne YouTube, un travail en freelance, la conception d’objets artisanaux, ou autres.

Vous n’avez pas de projets en cours ? C’est le moment de vous lancer, et par la même occasion de vous créer des compétences et des expériences supplémentaires que vous pourrez valoriser sur votre CV.

vVous y pensez depuis longtemps mais vous n’avez jamais osé franchir le pas ? Profitez de votre période d’inactivité pour chercher une association et des missions qui vous intéressent. Entretien d’un frigo solidaire, tri de vêtements, aide aux personnes âgées ou maraudes, vous avez l’embarras du choix.

Vous pouvez également trouver des missions en rapport avec votre projet professionnel. Par exemple, si vous êtes développeur web, vous pouvez créer bénévolement le site internet d’une association. Vous cherchez un travail dans l’éducation ? Pensez au soutien scolaire ou à des missions qui aident à lutter contre l’illettrisme. Mais cela peut également être l’occasion de se découvrir de nouveaux centres d’intérêt et d’apprendre de nouvelles choses.

En plus de vous sentir utile à la société, voire de redonner un sens au quotidien, le bénévolat peut aussi vous servir à vous valoriser, étoffer vos compétences et reprendre confiance en vous.

Découvrez de nouvelles choses

Prenez cette période d’inactivité comme une opportunité pour découvrir de nouvelles choses et vous ouvrir au monde. Vous aurez moins de temps libre une fois en poste. Alors, profitez-en pour aller au musée, participer à un festival, aller dans des salons, assister à des conférences ou participer à un vernissage. Inscrivez-vous à des cours de votre choix (de cuisine, d’écriture, d’histoire de l’art, etc.). Ce sera peut-être l’occasion de rencontrer des personnes intéressantes et qui sait, faire la rencontre professionnelle que vous attendiez. Soyez ouvert aux opportunités, cultivez-vous, et apprenez de nouvelles choses. Bref, profitez de cette période de transition et ne restez pas inactif !

 

Marie Hathroubi, Directrice Recrutement et Formation, en collaboration avec Noémi Capell.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS