Que faire après un entretien d'embauche ?

QUE FAIRE APRES UN ENTRETIEN D'EMBAUCHE ?

Vous vous êtes préparé sérieusement en vue de votre entretien d’embauche mais une fois ce dernier fini et la pression retombée, ne vous reposez pas sur vos lauriers pour autant. Mail de remerciement, relance et lettre de motivation post-entretien, découvrez dans cet article les démarches à faire après un entretien d’embauche pour faire bonne impression et vous distinguer des autres candidats.

A la fin de l’entretien                                                         

Avant la fin de l’entretien d’embauche, renseignez-vous sur la suite du processus de recrutement. Quand serez-vous recontacté pour un second entretien ? Quel est le meilleur moyen pour contacter le recruteur, par mail ou par téléphone ? Vous pouvez aussi lui demander sa carte de visite. Ces questions démontreront votre intérêt pour le poste et vous aideront pour les démarches à suivre.

Prenez des notes après l’entretien

Après l’entretien, pensez à noter rapidement ce que vous avez retenu lors de votre rendez-vous. N’attendez pas trop, faites-le le jour même ou au pire le lendemain pour éviter d’oublier des détails importants. Cet exercice vous aidera à prendre du recul, à réfléchir à votre prestation, votre motivation, vos points forts et points faibles pour ce poste. Auto-évaluez-vous, et notez aussi toutes les informations concernant le poste et ses missions ainsi que l’entreprise. Cette démarche vous servira également pour la rédaction de votre mail de relance et/ou de la lettre de motivation, si celle-ci vous est demandée.

Envoyez un mail de remerciement

Un ou deux jours après l’entretien, voire le jour même si celui-ci a eu lieu le matin, vous pouvez envoyer un mail de remerciement. Celui-ci est d’ailleurs recommandé. Concis, clair et court, ce message consiste avant tout à remercier le recruteur pour son accueil. Commencez par resituer le contexte puis poursuivez votre message en rappelant votre motivation pour le poste, valorisez ensuite votre candidature en mettant en avant vos compétences clés et vos expériences significatives. Ajoutez éventuellement des informations complémentaires, par exemple, vos disponibilités ou un nouveau numéro de téléphone, vous pouvez aussi joindre une lettre de recommandation, etc.

Faut-il relancer ?

La réponse est oui ! Par mail ou par téléphone, la relance sert notamment à rafraîchir la mémoire du recruteur et à confirmer votre intérêt pour le poste. Mais quand faut-il relancer un recruteur ? La réponse à cette question que beaucoup de candidats se posent dépend des informations que vous aurez glanées pendant l’entretien. Ainsi, relancez 7 à 10 jours après l’entretien si l’on ne vous a pas donné d’information quant au suivi de votre candidature. Si au contraire votre employeur potentiel vous a annoncé qu’il vous contacterait à une date précise mais vous n’avez toujours pas de nouvelles 2-3 jours après cette date-ci, vous pouvez le joindre par mail ou téléphone.

Dans tous les cas, comme mentionné plus haut, il est important à la fin de l’entretien de se renseigner sur la suite du processus de recrutement et de demander si le recruteur préfère être contacté par mail ou par téléphone.

Quid de la lettre de motivation après l’entretien ?

En général, les recruteurs qui l’attendent en font directement la demande, mais s’ils ne l’évoquent pas, vous pouvez toujours leur poser la question à la fin de votre face-à-face. Rédiger cette lettre de motivation post entretien est un exercice difficile, car celle-ci doit à la fois emprunter le style de l’entreprise, montrer ce que vous avez compris du poste tout en valorisant votre candidature. C’est aussi évidemment l’occasion de rassurer les recruteurs sur votre motivation et de vous distinguer de vos concurrents.

Il faut également penser cette lettre comme un compte-rendu de réunion et non comme un inventaire de vos compétences. Ce document est une opportunité pour vous positionner d’ores et déjà dans une relation de travail et non plus dans une posture de demandeur d’emploi.

Dans cette lettre, rappelez d’abord le contexte puis votre motivation. Reprenez ensuite les points abordés pendant votre rendez-vous et montrez que vous avez compris les enjeux du poste (d’où l’importance de prendre des notes après l’entretien). Parlez des missions qui vous semblent importantes et mettez en avant vos atouts. Pour finir, vous pouvez évoquer la culture d’entreprise et expliquer en quoi celle-ci vous correspond.

Attention, soyez concis. La lettre doit rester courte et ne doit pas excéder une page. De plus, cette lettre est l’occasion de faire bonne impression, alors soyez attentif à l’orthographe. Le mieux est d’ailleurs de vous faire relire par un ou plusieurs correcteurs.

N’arrêtez pas votre recherche d’emploi

Même si vous êtes particulièrement intéressé par ce poste et vous vous sentez optimiste quant au résultat final, il est important de poursuivre sa recherche d’emploi. Les dés ne sont pas jetés, alors anticipez un éventuel refus et continuez à chercher un poste qui pourrait correspondre à vos attentes et à passer des entretiens. Vous n’avez pas besoin d’en faire part au recruteur mais, si vous acceptez un autre poste, mieux vaut l’informer rapidement de votre décision.

Si vous recevez une réponse négative

La première chose à faire après un refus, et même si vous êtes déçu, c’est de remercier le recruteur pour son temps et sa considération. Si vous le souhaitez, vous pouvez lui demander par mail les raisons de son refus, pour apprendre de vos erreurs et mieux rebondir. Ces informations seront précieuses lors de votre recherche d’emploi et de vos futurs entretiens d’embauche !

 

Edouard Halle, Manager Executive Senior en collaboration avec Noémi Capell.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS