Entretien : Top 10 des questions les plus courantes et comment y répondre ?

ENTRETIEN : TOP 10 DES QUESTIONS LES PLUS COURANTES ET COMMENT Y RÉPONDRE ?

 

« Parlez-moi de vous », « Qu’attendez-vous de votre manager ? » ou encore « A votre avis, que pensent vos proches de vous ? ». Les questions lors d’un entretien de recrutement peuvent parfois dérouter, surtout lorsque l’on arrive non préparé ! Pour vous aider à ne pas être pris de court et mettre toutes les chances de votre côté, nous avons listé les questions les plus courantes en entretien de recrutement.
 

  1. Parlez-moi de vous

Ou encore « Pouvez-vous vous présenter ? » est souvent la première question posée lors d’un entretien téléphonique ou physique. Le recruteur attend de vous une réponse concise et chronologique de votre parcours professionnel. Il va ainsi évaluer votre capacité à structurer votre parcours tout en vérifiant les données inscrites sur votre CV. Cette question est également révélatrice de votre personnalité (vous êtes plutôt bavard, nerveux, timide, extraverti, etc.).

Notre conseil pour éviter un monologue interminable ou pire, de ne pas savoir quoi répondre, est de vous préparer chez vous et de répéter plusieurs fois avant votre rendez-vous. En prenant soin de respecter la chronologie des évènements, racontez de façon succincte et claire votre parcours professionnel, en commençant par votre formation, vos éventuels stages et pour finir par vos expériences professionnelles significatives.

  1. Pourquoi pensez-vous être le bon candidat ?

Ou son équivalent : « Pourquoi devrais-je vous choisir plutôt qu’un autre candidat ? ». C’est l’opportunité de vous mettre en avant tout en révélant votre capacité à argumenter et à vous adapter. En posant cette question, le recruteur cherche aussi à vérifier que vous avez bien compris les missions du poste. Pour le convaincre que vous êtes le candidat idéal et que vous avez les capacités requises pour le poste, réfléchissez à une réponse pour chaque mission, chaque qualité et compétence listées dans l’annonce, en illustrant vos propos par des exemples concrets, notamment des projets que vous avez réalisés.  

  1. En quoi ce poste vous intéresse-t-il ?

Ou encore « Pourquoi postulez-vous chez nous ? ». En répondant à cette question, vous devez montrer votre motivation pour ce poste et votre envie de travailler pour cette entreprise. Chez vous, reprenez une à une les tâches listées dans l’offre d’emploi et associez-les à vos compétences et expériences. Vous devez montrer que vos compétences et ambitions sont bien en accord avec les missions proposées.

  1. Quelle est la réussite dont vous êtes le plus fier et pourquoi ?

L’intérêt de cette question est d’apprendre à mieux vous connaître et d’en savoir plus sur votre parcours. C’est l’occasion de vous mettre en valeur mais attention à ne pas paraître trop arrogant. Choisissez le projet qui illustre le plus votre personnalité, vos points forts (par exemple votre capacité à travailler en équipe ou de façon autonome) ainsi que vos savoir-faire.

  1. Quels sont vos points forts et points faibles ?

Ou sa variante « Comment vous décrivent vos proches ? ». Le but ici n’est ni de vous vanter ni de vous rabaisser, et encore moins de paraître faux en affirmant que votre pire défaut est d’être trop perfectionniste. Pour ne pas être pris de court par la question, il est primordial de faire au préalable une liste de trois qualités et trois défauts, en restant sincère. Par ailleurs, il ne suffit pas simplement de les lister au recruteur, il faut pouvoir argumenter tout en vous mettant en valeur.

Vous êtes souvent stressé, de nature nerveuse ? Lorsque cela est possible, essayez de tourner vos défauts en qualités (mais soyez modéré, votre recruteur n’est pas dupe !) et présentez des stratégies pour vous améliorer. Vous êtes curieux ou autonome ? Expliquez pourquoi avec des exemples concrets.

  1. Que savez-vous de notre entreprise ?

Pour cette question, à vous de bien vous renseigner en amont sur l’entreprise dans laquelle vous postulez. Pour cela, faites un tour sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram, etc.), le site de l’entreprise voire des pages comme Wikipédia si la structure est connue ou encore la presse en ligne. Cherchez des informations sur l’origine de la société, son développement, ses dirigeants, le chiffre d’affaires, son actualité, etc.

  1. Qu’attendez-vous de votre manager ?

Cette question peut sembler compliquée de prime abord, surtout lorsque c’est votre futur manager potentiel qui vous la pose. Votre interlocuteur cherche en fait à évaluer votre compatibilité avec les méthodes de management de l’entreprise mais aussi à savoir comment optimiser votre intégration si vous êtes recruté. Ainsi, le recruteur va analyser votre degré d’autonomie, votre capacité à suivre des directives, votre besoin de feedback ou d’être rassuré, etc.  

  1. Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Celle-ci peut sembler être une question piège et, si vous n’y êtes pas préparé, vous risquez de répondre à côté de la plaque. Par cette question, le recruteur vous teste et observe votre capacité à analyser votre situation et à vous projeter, ainsi que votre personnalité et vos ambitions. Votre réponse doit vous faire paraître à la fois ambitieux, proactif, réfléchi et humble. Soyez cohérent : vous devez rassurer le recruteur et lui montrer que vous n’envisagez pas de quitter l’entreprise au bout de six mois.

Pour répondre, vous pouvez par exemple évoquer d’abord votre souhait d’apprendre de nouvelles choses au court des prochains mois.

  1. Quelles sont vos prétentions salariales ?

Pour ne pas vous sentir dépassé par cette question, qui est d’ailleurs souvent redoutée par les candidats, réfléchissez en amont à une fourchette salariale. Définissez-la en faisant quelques recherches au préalable, notamment en consultant notre étude de rémunération 2020 ainsi que les offres d’emploi de postes similaires.

La fourchette que vous allez annoncer au recruteur ne doit ni vous sous-évaluer ni être au-dessus des prix du marché. Pour bien négocier votre salaire, le bas de la fourchette doit se situer légèrement au-dessus de la rémunération minimum que vous pouvez accepter pour le poste, et le haut que vous proposerez devra correspondre au salaire maximum auquel vous pouvez prétendre.

  1. Avez-vous des questions ?

Généralement placée en dernière position avant de conclure l’entretien, « Avez-vous des questions ? » est un autre grand classique. Et vous devez répondre oui ! Il est impératif d’avoir quelques questions en réserve, mais si vous en avez davantage, ce n’est pas un problème. En effet, il faut penser l’entretien d’embauche comme un échange entre deux personnes (ou plus). Vous avez également des choses à apprendre sur l’entreprise, le poste et même votre recruteur ! Poser des questions permet de lui signifier votre intérêt et votre curiosité pour le poste tout en soulignant le fait que vous êtes une personne proactive.

Que répondre ? Encore une fois avant l’entretien, préparez quelques questions au préalable et notez-les sur un carnet ou votre smartphone. Vous les relirez quelques minutes avant de rencontrer votre recruteur. Parmi les questions à poser, vous pouvez notamment vous renseigner sur la suite du processus de recrutement ainsi que sur l’environnement de travail, la taille de l’équipe ou encore la culture d’entreprise. Vos questions doivent être pertinentes et personnalisées, par conséquent évitez les questions bateau telles que « à quoi ressemble une journée type ? ».

 

Marie Hathroubi, Directrice Recrutement et Formation, en collaboration avec Noémi Capell.

 

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Découvrez celles à venir !

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS