Organiser un pot de départ en pleine pandémie, c’est possible !

ORGANISER UN POT DE DEPART EN PLEINE PANDEMIE, C'EST POSSIBLE !


Tradition bien ancrée dans la culture française, le pot de départ a toutefois connu avec la pandémie bien des déboires. Car oui, avec les confinements, les restrictions sanitaires, les couvre-feux et le télétravail, beaucoup n’ont pu se retrouver « en vrai » pour fêter ensemble le départ d’un collègue. Parfois remis à plus tard, parfois organisé en visioconférence et parfois oublié, ce rituel censé marquer le coup avant de tourner la page a pourtant toute son importance dans le parcours professionnel du salarié.

Heureusement, il existe des solutions pour organiser un pot de départ dans la joie et la bonne humeur, même à distance et en temps de pandémie !

Célébrer le départ d’un collègue, une tradition qui compte

Après parfois des années à travailler dans la même entreprise, à partager le quotidien avec ses collègues de bureau, des cafés, des déjeuners, des fous rires et des discussions animées, se retrouver tous ensemble autour d’un pot de départ avant de se quitter est un rituel sacré pour bien des salariés. Même si le départ est volontaire, ce moment est l’occasion de finir sur une note joyeuse avec tous ses collègues, avant de tourner la page et voguer vers de nouveaux horizons.  

Le pot de départ a aussi une fonction de reconnaissance. C’est une façon de témoigner du respect pour celui qui s’en va, de l’honorer pour le travail accompli et son engagement pour l’entreprise. Le salarié peut partir avec le sentiment d’avoir été apprécié dans la société. 

En temps de pandémie, où beaucoup sont en télétravail et éloignés de leurs collègues, ce pot de départ paraît encore plus important ; même si avec les restrictions, l’organiser est devenu plus compliqué. 

Si vous souhaitez organiser un pot de départ mais vous vous sentez limité à cause de la crise sanitaire, découvrez toutes nos idées pour marquer le coup malgré tout : 

Vérifier que le collègue en question souhaite bien fêter son départ

SI vous êtes le manager ou un collègue de celui qui part, dans le doute, même si vous pensez bien connaître votre collaborateur, mieux vaut lui demander directement s’il souhaite célébrer son départ ou non. Par timidité, gêne, rancœur ou autre, certains sont mal à l’aise à l’idée de faire un pot de départ en leur honneur. Du reste, après parfois des mois de télétravail, certains ne se sentent peut-être plus autant liés à leurs collègues, tandis que d’autres ne les ont même jamais rencontrés. 

Néanmoins, pot ou pas pot, le minimum est pour le manager et le managé de faire le bilan des années passées ensemble avant de se quitter, en privilégiant la visioconférence ou le téléphone plutôt qu’un simple email. 

Téléphoner directement à son collègue

Ca y est, votre collègue s’en va. Pendant des mois voire des années, vous avez passé 5j/7 ensemble, à travailler sur des projets, à discuter du travail comme de vos vies personnelles. Que vous soyez devenus proches ou non, vous avez pu nouer des liens. Avant son départ, montrez-lui qu’il a compté dans l’entreprise et est apprécié en lui téléphonant directement. Avoir le soutien de ses collègues et managers signifie parfois beaucoup plus qu’un pot de départ.

Si vous n’étiez pas si proche de votre collègue, vous pouvez évidemment aussi lui envoyer un email pour lui souhaiter une bonne continuation.

Organiser une réunion en visioconférence en petit comité

Aujourd’hui et depuis le premier confinement, la visioconférence est devenue un réflexe pour beaucoup pour se retrouver ensemble malgré l’épidémie, avec notamment les fameux apéros Zoom. Pour fêter le départ d’un collègue, on pense donc naturellement aux conversations vidéos, pratiques et sans risque sanitaire. Certes moins chaleureuse qu’un pot de départ « en vrai », la visioconférence s’impose pourtant aujourd’hui comme une solution de choix pour se réunir pendant la pandémie.

Cela dit avec l’expérience, on a aussi compris que moins il y a d’intervenants dans la conversation, mieux c’est. Car quand il y a trop de participants, soit personne n’ose dire un mot, soit tout le monde parle en même temps. Préférez donc organiser un pot de départ en petit comité, avec juste l’équipe ou les collègues les plus proches. Vous pouvez évidemment aussi organiser plusieurs réunions vidéo pour profiter de chacun. 

Créer une cagnotte en ligne

Distance ou non, créer une cagnotte en ligne pour remercier le collègue qui vous quitte est facile à mettre en place et simple à utiliser. Il vous suffit d’inviter l’ensemble des participants sur la page du pot commun que vous aurez créée. 

L’argent récolté peut servir à offrir une carte cadeau ou un cadeau matériel que vous pouvez livrer chez votre collègue, ou encore être reversé à une association qui lui tient à cœur. Pour que tout le monde puisse participer en temps et en heure, pensez à vous y prendre suffisamment à l’avance. 

Faire attention à son discours

Que vous soyez celui qui part ou de ceux qui restent, faites attention à votre discours. C’est d’autant plus le cas en petit comité ou en visioconférence, où on peut avoir tendance à se laisser aller. 

Faites pourtant attention à garder un discours positif, à retenir les succès et les moments de convivialité. Ce n’est pas le moment de sortir les dossiers qui fâchent, alors si vous éprouvez de la rancœur pour un sujet ou un autre, gardez-le pour vous.  

Proposer une activité à distance pour marquer les esprits

On pourrait penser que les activités sont limitées lorsque l’on est tous éparpillés, parfois aux quatre coins du pays. Et pourtant, les jeux, quiz ou autres à faire à distance entre collègues ne manquent pas. 

Selon les goûts de l’équipe et, bien sûr, de la personne qui quitte l’entreprise, vous pouvez proposer sur Teams, Skype ou Zoom (ou autre application de chat vidéo) un escape game, un karaoké (si l’équipe n’est pas trop réservée), un blind test, un Pictionary géant ou encore un quiz sur un thème de votre choix. 

Reporter à plus tard

Si organiser un pot en visioconférence ne vous enchante guère, la solution est d’attendre un contexte plus favorable pour fêter ce départ tous ensemble, « en vrai ». Mais attention, si la crise sanitaire et les restrictions s’éternisent, le risque est de ne pas tenir parole et finalement de ne pas du tout fêter le départ. Car après plusieurs mois, le moment et l’émotion sont retombés. On est passé à autre chose. 

Le mieux est donc peut-être finalement de se réunir en visioconférence en petit comité au moment du départ, en promettant de se revoir ensemble (au restaurant, par exemple) un peu plus tard, lorsque cela sera possible…
 
Pressy Gunasekar, Directrice Communication et Marketing, en collaboration avec Noémi Capell.
 

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS