Comment télétravailler quand on a la garde des enfants ?

COMMENT TÉLÉTRAVAILER QUAND ON A LA GARDE DES ENFANTS ?

 

Avec la fermeture des écoles et des crèches et les mesures de confinement annoncées par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19, et cela pour une durée indéterminée, de nombreux parents salariés ont dû opter pour le télétravail pour pouvoir garder leurs enfants tout en poursuivant leur activité.
Toutefois, travailler à domicile tout en ayant la garde des enfants est un véritable casse-tête pour de nombreux parents. En effet, difficile de se concentrer sur ses tâches, d'appeler les clients ou encore de participer à des réunions en visioconférence lorsque l'on a des enfants à la maison, surtout s'ils sont en bas âge ou s'il faut faire la classe.
Voici comment vous organiser pour réussir à télétravailler si vous avez la garde de vos enfants.


Prévenez votre hiérarchie

Vous avez la garde de vos enfants mais vous devez travailler chez vous ? Vous devez faire la classe à la maison ? Vos enfants sont petits et demandent beaucoup d'attention ? Votre conjoint travaille à l'extérieur ou vous êtes une famille monoparentale ? Faites-le savoir à votre manager. En effet, la première chose à faire est de prévenir sa hiérarchie et d'expliquer sa situation.

Car si votre travail s'en trouve impacté, votre manager pourra ainsi s'organiser en conséquence et proposer éventuellement des solutions adaptées à votre situation. Du reste, cela évitera à vos collaborateurs d'être surpris lorsque, en pleine réunion en visioconférence, l'un de vos enfants se mettra à pleurer ou à surgir devant la caméra.

Aménagez vos horaires

Travailler efficacement pendant ses horaires habituels peut s'avérer compliqué lorsque l'on a la garde des enfants. Lorsque cela est possible, le mieux est d'adapter ses horaires selon le rythme de vos enfants, par exemple en travaillant avant qu'ils se lèvent, une fois couchés, pendant leur sieste ou leurs devoirs, lorsqu'ils regardent un film ou encore lorsque votre conjoint peut s'occuper d'eux.

Par ailleurs, réservez les missions les plus importantes ou qui demandent le plus de concentration pendant ces moments de calme. Au contraire, gardez les tâches plus simples et qui demandent peu d'efforts pour les moments où vos enfants sont dans la même pièce que vous.

Si vous le pouvez et si nécessaire, demandez à votre manager un aménagement de vos horaires pour pouvoir continuer à travailler tout en vous occupant de vos enfants.

Instaurez de nouvelles règles

Briefez votre entourage, enfants comme conjoint, sur votre nouveau statut de télétravailleur et listez les nouvelles règles à appliquer à la maison. Expliquez-leur par exemple que vos disponibilités sont limitées, que vous avez besoin de tranquillité pour travailler efficacement, qu'il est interdit de vous déranger lorsque vous êtes au téléphone ou devant votre ordinateur ou quand la porte est fermée (si vous avez la chance de pouvoir travailler dans une pièce séparée). Vous pouvez aussi déterminer avec vos enfants des moments où vous pourrez faire des pauses ensemble en famille.

Adaptez évidemment vos explications et votre ton à l'âge de vos enfants. Ces derniers doivent comprendre que, même si vous êtes à la maison avec eux, vous ne serez pas disponible tout le temps car vous devez vous consacrer à votre activité professionnelle.

Créez-vous un coin bureau

Pour vous comme pour ceux qui partagent votre domicile, il est important de créer un espace dédié au travail et qui regroupe tout le matériel nécessaire à vos fonctions (ordinateur, imprimante, téléphone, stylos, documents, etc.). Cela vous permettra d'une part de vous plonger plus facilement en “mode travail” et, d'autre part, vous signalerez de cette manière à votre entourage, et en particulier aux enfants, qu'il ne faut pas vous déranger lorsque vous êtes dans cet espace.

Par ailleurs, si vous travaillez avec un ordinateur de bureau, il peut être intéressant d'investir dans un ordinateur portable. Vous pourrez ainsi le transporter d'une pièce à l'autre pour continuer à surveiller vos enfants tout en travaillant, ou du moins en restant connecté à votre équipe.

Privilégiez les emails

Pour éviter d'être dérangé par vos enfants qui jouent, privilégiez les emails plutôt que les appels téléphoniques ou vidéo. Réservez vos appels et réunions importantes pour les moments où vos enfants sont occupés ou font la sieste.

Prévoyez des activités en avance

La veille au soir ou tôt le matin, prévoyez plusieurs activités à faire pendant la journée. Dessin, coloriage, puzzle, dessins animés, jouer à travailler comme papa ou maman ou encore les devoirs pour les plus grands, les activités sont nombreuses et à adapter selon l'âge et les goûts des enfants.

Quid des arrêts de travail ?

Si, malgré tous vos efforts, il vous est impossible de télétravailler tout en assurant la garde de vos enfants, sachez que le gouvernement permet aux parents salariés de bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé. Voici les critères pour pouvoir en profiter :
•    Votre enfant doit être âgé de moins de 16 ans ou en situation de handicap (sans limite d'âge)
•    Vous êtes dans l'incapacité de télétravailler, même si votre poste est matériellement compatible avec le télétravail, car vous avez des enfants en bas âge et que votre conjoint travaille à l'extérieur ou que vous êtes en situation monoparentale. Si c'est le cas, nous vous invitons à en discuter directement avec votre employeur.
•    Un seul parent peut en bénéficier.

Une fois informé de votre situation, l'employeur devra alors déclarer l'arrêt de travail auprès de l’Assurance Maladie (sur le nouveau service en ligne declare.ameli.fr) pour déclencher le versement de vos indemnités journalières, auxquelles s'ajoute le complément de salaire de l'employeur. 
Le gouvernement a supprimé le délai de carence temporairement, le salarié peut donc recevoir ses indemnités dès son premier jour d'arrêt. Du reste, au vu du contexte actuel, l'arrêt est délivré pour une durée de 1 à 14 jours mais pourra être renouvelé autant de fois que nécessaire.
Quant au montant de l'indemnisation, le salarié en arrêt recevra au minimum 50% de son salaire mais ce taux varie en fonction des conventions collectives des entreprises et peut atteindre 100% de sa rémunération habituelle.

 

Marion Gadot, Head of Talent Management, en collaboration avec Noémi Capell.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS