Capacité d’adaptation : une compétence clé en cette période de crise

CAPACITÉ D'ADAPTATION : UNE COMPÉTENCE CLÉ EN CETTE PÉRIODE DE CRISE

​​​​​​​


​​​​​​​Avec le télétravail mis en place et imposé du jour au lendemain après l’annonce du gouvernement, le chômage partiel, la garde des enfants et l’école à la maison, ou encore les nouvelles missions ou responsabilités… Notre capacité d’adaptation a été rudement mise à l’épreuve ces dernières semaines, tant dans notre vie personnelle que professionnelle.

La pandémie de Covid-19 a permis de mettre en évidence un ensemble de compétences clés que nous devons tous développer et entretenir continuellement, afin d’évoluer et travailler efficacement. L’adaptabilité, c’est-à-dire la capacité à adopter et accepter le changement rapidement, est l’une des compétences clés recherchées par les employeurs, aujourd’hui plus que jamais et elle le sera sans aucun doute aussi dans le monde du travail de demain.


La capacité d’adaptation, de quoi parle-t-on exactement ?

La capacité d’adaptation est un savoir-être particulièrement apprécié des recruteurs et des employeurs. En effet, un salarié doté de cette qualité sait s’adapter à toutes sortes de situations et évoluer en fonction du contexte, des événements, des besoins du moment, des urgences, etc. Tout en analysant la situation à laquelle il est confronté, ce salarié écoute les opinions des uns et des autres et adapte son organisation lorsqu’il le faut. L’adaptabilité, c’est aussi la facilité à accepter les changements, rebondir, faire face à ses peurs et ses erreurs et accepter de nouveaux défis.

Pourquoi la capacité d’adaptation est-elle un atout – et encore plus en cette période de crise ?

Les innovations numériques et technologiques font constamment évoluer les entreprises et leur fonctionnement. Certains métiers sont créés quand d’autres disparaissent. De nouveaux outils émergent et d’autres deviennent peu à peu obsolètes. Dans le monde d’aujourd'hui où les choses changent vite, il est essentiel d’apprendre et se former régulièrement, de savoir être flexible et être prêt à faire face au changement.

Avec la pandémie, le confinement puis les différentes étapes du déconfinement, notre environnement évolue rapidement et les salariés comme les entreprises doivent s’adapter au gré des mesures gouvernementales et des bouleversements économiques. Travail à distance, utilisation de nouveaux outils digitaux, nouvelles méthodes de travail et nouveau rythme, chômage partiel, nouvelles tâches et missions (on peut penser par exemple aux entreprises qui ont réorienté leur production pour fabriquer des masques en tissu ou du gel hydroalcoolique) : il a fallu réadapter son mode de fonctionnement, et vite, pour répondre efficacement à l’urgence du moment.

L’adaptabilité et l’agilité sont donc des qualités essentielles en cette période de crise économique, qui va sans doute s’ancrer sur la durée. Il faut apprendre à se réinventer et accepter la nouveauté. Ainsi, dans certains domaines, il va peut-être falloir se former et développer de nouvelles connaissances professionnelles.

La capacité d’adaptation est une compétence qui va permettre de relever de nouveaux défis rapidement, de résoudre des problèmes et prendre des décisions saines, de s’adapter à de nouveaux projets. C’est aussi une qualité appréciée lors d’une prise de poste, notamment en cas de remplacement urgent, car l’adaptabilité va permettre au salarié d’être rapidement efficace dans son nouveau poste et de s’intégrer dans une nouvelle équipe.

Comment développer sa capacité d'adaptation ?

La capacité d’adaptation est une soft skill (compétence comportementale) que l’on peut tous travailler et développer. Voici quelques clés :

  • Apprenez à accepter le changement

La pandémie a parfois bouleversé de façon considérable la vie professionnelle des salariés. Lorsque l’on est confronté pour la première fois à de tels défis, il est courant et normal de ressentir de l'appréhension ou de l'anxiété face à une situation inconnue et incertaine. Toutefois, il est important de comprendre qu’il faut remettre en question son interprétation des évènements : ces craintes (par exemple la crainte d’une surcharge de travail, d’être dépassé par les évènements, etc.) sont-elles rationnelles, objectives et basées uniquement sur les faits ?

La façon dont vous interprétez les faits et les informations détermine la manière dont vous abordez le changement. En examinant objectivement une situation difficile et en faisant de notre mieux pour éliminer les hypothèses négatives existantes et potentiellement non fondées, nous pouvons travailler à canaliser positivement notre réaction émotionnelle et donc accueillir le changement plus sereinement.

  • Saisissez les opportunités offertes par le changement

La peur du changement est souvent le résultat de pensées négatives face à ce que l'avenir peut nous réserver. Lorsque vous avez peur ou avez des pensées négatives, cherchez à les transformer en quelque chose de positif.

Ainsi, réfléchissez aux opportunités que pourraient vous apporter ces changements et leurs implications sur votre situation personnelle comme professionnelle. Par exemple, si ces changements entraînent une augmentation de la surcharge de travail et de nouvelles responsabilités, cela pourrait également aider à faire progresser votre carrière sur le long terme et être l’opportunité d’essayer de nouveaux domaines ou de développer de nouvelles compétences.

  • Développez vos soft skills et formez-vous

Face à l’incertitude et au changement, certains savoir-être sont essentiels. La résilience et donc la capacité à rebondir et affronter les bouleversements, l’intelligence collective, la confiance en soi et la connaissance de ses atouts et faiblesses sont autant de compétences clés en entreprise.

D’autres soft skills sont particulièrement importantes dans le contexte actuel, notamment l’esprit d’équipe, l’empathie et la gestion du stress. Afin de s’adapter au contexte économique, il est utile de se renseigner sur les compétences recherchées sur le marché du travail et se former en conséquence.

  • Elargissez votre zone de confort

Notre zone de confort est souvent menacée par le changement, donc le défi est d'identifier comment établir rapidement une nouvelle routine afin de retrouver confiance en soi et un sentiment de sécurité. Pour élargir votre zone de confort et donc développer votre capacité d’adaptation, lancez-vous de temps en temps des défis, essayez de nouvelles choses, accueillez positivement les imprévus et les changements.

 

Capucine Besse, HR Project Mananger, en collaboration avec Noémi Capell.

 

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS