Managers, apprenez à déléguer !

MANAGERS, APPRENEZ À DÉLÉGUER !


Aujourd’hui, on entend beaucoup parler de la charge mentale au travail, qui touche plus particulièrement les managers aux lourdes responsabilités. Mais force est de constater que, malgré cette montagne de travail, beaucoup d’entre eux hésitent voire refusent de déléguer leurs tâches à leurs collaborateurs. Résultat, ils sont plus exposés au stress et pire, au syndrome d’épuisement professionnel ou burnout.

Pourtant, déléguer a de nombreux avantages et non des moindres : non seulement ce type de management aide à réduire le stress et à se dégager du temps pour se concentrer sur d’autres priorités, mais c’est aussi l’opportunité de former ses collaborateurs tout en leur octroyant davantage de responsabilités, en boostant leur confiance et en développant leur sentiment d’engagement.

Mené de façon intelligente et efficace, déléguer peut permettre à votre entreprise d’obtenir de meilleurs résultats et même d’augmenter en productivité. Alors managers, si ce n’est pas déjà le cas, il est temps d’apprendre à déléguer !

Qu’est-ce qui nous empêche de déléguer ?

Problème d’égo ou de communication, la crainte de perdre une partie de son pouvoir… La peur de déléguer est aussi commune que ses origines diverses. Par exemple, un manque de confiance envers les capacités de ses collaborateurs peut expliquer cette crainte. Certains peuvent également redouter de perdre du temps en déléguant quelques tâches. Un manager peut ainsi penser que personne ne réussira à faire ce travail aussi bien que lui, et qu’au final quoiqu’il arrive, il devra le faire lui-même. Donc tout cela n’aura été qu’une perte de temps. Ne pas savoir comment s’y prendre pour déléguer peut aussi bloquer. D’autres vont craindre que leurs collaborateurs y voient une surcharge de travail sans valeur ajoutée.

Pourquoi devriez-vous déléguer ?

Pourtant, passé ces appréhensions légitimes, déléguer (et non ordonner) offre de nombreux avantages. De toute façon, un manager comme un dirigeant d’entreprise ne peut pas tout faire tout seul !

En outre, confier certaines tâches peut être formateur pour les collaborateurs qui apprennent de nouvelles façons de faire, développent des compétences tout en s’épanouissant. C’est donc aussi une manière de les valoriser. Vos collaborateurs peuvent se sentir plus impliqués dans leur travail et visualiser leur évolution au sein de l’entreprise. Ils constatent que leur expertise a de l’importance, que l’on a confiance en eux et en leurs compétences.

En même temps, le manager qui se dessaisit de certaines tâches jouit d’une meilleure maîtrise de son temps. Il peut enfin se concentrer sur d’autres impératifs ou de nouveaux projets. Par extension, déléguer peut ainsi permettre à l’entreprise de se développer et de devenir plus agile, productive et rentable. Les avantages ne manquent pas !

Alors, comment déléguer efficacement ?

  1. Une bonne délégation est une délégation préparée

Bien déléguer sans préparation ou planification aucune est difficile, voire impossible. Oubliez donc les délégations dans l’urgence : le risque est que vos collaborateurs se sentent totalement perdus, ne comprennent pas ce que vous attendez d’eux, ne savent pas comment faire face à votre demande et dans quels délais.

Il faut donc anticiper votre demande. Commencez par faire le point sur vos missions et identifiez celles que vous pourriez déléguer. Attention, il est impératif de le faire avant de vous sentir dépassé. Si cela peut vous aider, créez une liste sur un tableau Excel répertoriant toutes vos tâches et réfléchissez à celles que vous pourriez déléguer et à qui.

  1. Identifiez des collaborateurs de confiance

Pour obtenir les résultats escomptés, il faut choisir la bonne personne. Il faut donc savoir apprécier le niveau de qualification et de motivation de chacun. A vous de réfléchir aux compétences et à l’expérience nécessaires pour réaliser les missions que vous souhaitez confier. Avant de choisir une personne, considérez aussi sa personnalité (a-t-elle l’esprit d’équipe ? est-elle autonome ou curieuse ?), son sens des priorités et de l’organisation ainsi que son goût des défis. Et ne vous limitez pas aux compétences pour lesquelles vous l’avez embauché, n’hésitez pas à explorer son potentiel en lui proposant de nouvelles missions !

  1. Parlez à vos collaborateurs en personne

Oubliez les mails, vous serez beaucoup plus clair en expliquant à votre collaborateur ses nouvelles tâches en personne. Cela vous aidera à appréhender les inquiétudes et interrogations de la personne dont vous avez la charge, et vous lui donnerez par la même occasion l’opportunité de vous poser des questions pour mieux cerner vos attentes.

  1. Expliquez avec précision les tâches et les objectifs à accomplir

Souhaitez-vous confier à votre collaborateur toute une mission ou une simple tâche ? Soyez clair et définissez le travail à réaliser avec précision, encadrez les objectifs à atteindre et déterminez des délais réalisables. Assurez-vous que votre collaborateur comprenne ses objectifs et les priorités. S’il le faut, aidez-le à hiérarchiser ses missions.

  1. Transmettez vos connaissances

Vous aurez peut-être l’impression de travailler au ralenti au début, lorsque vous expliquerez les tâches et les missions à effectuer. Néanmoins, ne voyez pas ceci comme une perte de temps mais bel et bien un gain. Ces moments de transmission de savoir sont nécessaires et utiles à l’entreprise car en plus de le former, vous aidez votre collaborateur à prendre peu à peu en autonomie. C’est un investissement précieux pour les semaines et les mois à venir.

  1. Pilotez tout en laissant une certaine liberté

Une fois vos tâches expliquées et les objectifs définis, ne laissez pas votre équipe seule pour autant. Vous devez rester présent. Assurez-vous donc de l’avancement des nouvelles missions et faites le point régulièrement, sans pour autant être constamment sur leur dos. Faites-leur comprendre que vous restez à leur disposition si besoin. Montrez-leur aussi que vous leur faites confiance et acceptez leur mode de fonctionnement, même s’il est différent du vôtre. Entre encadrement et autonomie, à vous de trouver le bon équilibre !

 

Mounia Jafari, Manager Bureau Principal, en collaboration avec Noémi Capell.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS