Ces villes européennes où il fait bon travailler

CES VILLES EUROPÉENNES OÙ IL FAIT BON TRAVAILLER


 

Vous êtes à la recherche d’une destination pour vous reconvertir professionnellement ou pour donner un nouveau souffle à votre carrière, mais vous ne savez pas dans quelle ville vous installer ? Pour vous aider à recommencer une nouvelle vie et préparer un projet professionnel à l’étranger, découvrez notre liste des meilleures villes européennes où il fait bon travailler, notamment selon le nombre de congés payés et d’heures de travail hebdomadaire, les réseaux de transport ou encore l’offre de loisirs.
 

Munich - Allemagne

Si le nombre d’heures travaillées par semaine y est assez élevé (les Munichois travaillent en moyenne 41 heures par semaine), Munich est une ville où il fait bon vivre. Celle-ci dispose d’ailleurs d’un très bon réseau de transport et selon une étude menée par Kisi*, une entreprise américaine spécialisée dans la sécurité, le temps de trajet domicile-travail est relativement faible puisque les Munichois mettent seulement en moyenne 27 minutes pour aller travailler.

Selon la même étude, les Munichois prennent 29,7 jours de congés par an. Côté congés maternité et parental, ils sont plutôt bien lotis avec leurs 406 jours.

Du reste, avec ses nombreux cinémas, théâtres et salles de concert, l’offre culturelle de la ville y est assez riche. Autre point d’attractivité important : le niveau de stress de ses habitants et son taux d’insécurité sont relativement faibles.

Zurich - Suisse

Certes, le nombre d’heures de travail hebdomadaire y est plus élevé que dans les autres villes européennes de ce classement : les Zurichois travaillent près de 43 heures par semaine. Pourtant, la ville suisse possède de nombreux atouts. Zurich bénéficie notamment d’un excellent système d’enseignement et d’un réseau de soins médicaux performant. Son maillage de transport public est très bon, bien que les Zurichois mettent environ 40 minutes pour se rendre à leur travail.
 

"Zurich bénéficie notamment d’un excellent système d’enseignement et d’un réseau de soins médicaux performant"
 

De plus, la ville affiche un taux de chômage très faible : selon le journal Le Matin, seulement 2% des actifs étaient sans emploi au mois de juillet 2019 (2,1% pour tout le pays). Point noir de la ville, les Zurichois prennent moins de jours de congés que la plupart de leurs voisins européens (26,9 jours par an) et ils ont seulement 98 jours de congés maternité et parental. Néanmoins, cela ne semble pas ternir leur sentiment de bonheur.

Barcelone - Espagne                                                                                

Malgré son fort taux de chômage, Barcelone est un centre économique européen majeur, particulièrement dans les secteurs du tourisme, du commerce international et de la finance, et notamment grâce à son port et son aéroport.

De plus, avec 30,5 jours de congés par an, travailler à Barcelone a de quoi séduire. Les Barcelonais mettent environ 27 minutes pour se rendre sur leur lieu de travail, et ils y passent en moyenne 41 heures par semaine. Par ailleurs, les actifs espagnols bénéficient seulement de 112 jours de congés maternité et parental, soit moins que la plupart de leurs voisins européens.

Côté loisirs, la ville catalane n’est pas en reste avec ses nombreux restaurants, ses bars et son offre culturelle très riche qui continuent d’attirer de nombreux actifs souhaitant partir travailler à l’étranger. En outre, la proximité de la plage et le taux d’ensoleillement sont de réels avantages supplémentaires qui contribuent au fort sentiment de bien-être des habitants.

Londres - Angleterre

Avec son taux de chômage plutôt faible (4,8%), Londres est l'une des plus grandes puissances économiques européennes et même mondiales. D’ailleurs, malgré le Brexit, cette ville cosmopolite continue d’attirer de nombreux investisseurs.

Si les Londoniens travaillent beaucoup, soit en moyenne 42,5 heures par semaine, et que le nombre de congés annuels est plutôt faible (seulement 24,8 jours par an), la capitale anglaise est une ville où il fait bon travailler, et notamment grâce à son offre de loisirs riche et sa vie animée. 

Paris - France

Si la ville lumière fait partie de cette liste, c’est notamment pour la capacité des Parisiens (mais aussi des Français en général) à garder un bon équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Paris est aussi très bien placée pour ses loisirs et ses restaurants, ses magasins et ses nombreuses activités culturelles. Difficile de s’y ennuyer !

Niveau travail, la capitale française est toujours très dynamique, notamment grâce au projet du Grand Paris et aux Jeux Olympiques de 2024. Ces  projets vont d’ailleurs générer de nombreuses créations de postes.
 

"Niveau travail, la capitale française est toujours très dynamique, notamment grâce au projet du Grand Paris et aux Jeux Olympiques de 2024"
 

Ses habitants travaillent 40,4 heures par semaine et prennent en moyenne 30 jours de congés par an, à l’instar du reste des Français. En termes de congés maternité et parental, les Parisiens sont plutôt bien placés, malgré un congé paternité court (seulement 11 jours).

Toutefois, si le réseau de transport en commun est dense, les Parisiens passent en moyenne 44 minutes dans les transports pour aller travailler. De plus, le taux de chômage est supérieur à celui des villes allemandes ou suisses, même si le nombre de personnes sans emploi est inférieur au reste du pays (8,5%). Autre ombre au tableau, le stress et l’insécurité ressentis par les Parisiens sont plus élevés que pour les autres villes du classement.

Londres, Munich ou Zurich, ces villes européennes ne manquent pas d’attraits. Si vous souhaitez vous envoler plus loin et partir hors de l’Europe, les grandes villes canadiennes et australiennes ont également de quoi séduire les actifs, que ce soit pour leur cadre de vie ou la qualité de leurs infrastructures. Quelle que soit la destination, avant de vous lancer, prenez le temps de bien réfléchir à votre projet d’expatriation. Car en plus d’être un projet professionnel, c’est un projet de vie qui demande une réflexion poussée et de nombreuses recherches.

 

Clément Boix, Senior Manager, en collaboration avec Noémi Capell.

 

Source

* https://www.getkisi.com/work-life-balance#table%20-%20https://start.lesechos.fr/emploi-stages/vie-en-entreprise/paris-dans-le-top-10-des-villes-ou-il-est-agreable-de-travailler-15791.php    

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !
Cliquez ici.

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS