Carrière : 3 conseils aux femmes pour tirer parti de la crise

CARRIERE : 3 CONSEILS AUX FEMMES POUR TIRER PARTI DE LA CRISE

 
Au cours des douze derniers mois, l'accent a été mis sur les défis auxquels les femmes ont été confrontées pendant la crise sanitaire. Des études révèlent notamment un risque de chômage plus élevé pour les femmes en raison de la pandémie, ainsi qu'une répartition inégale des tâches ménagères et domestiques, y compris en ce qui concerne les cours à la maison. Les Nations Unies ont d’ailleurs signalé que la pandémie pourrait annoncer un recul massif dans la quête de l'égalité des sexes. 

Cependant, de nouvelles perspectives se dessinent également, en raison de l'accélération des changements que nous constatons dans la manière dont le travail est structuré et effectué. Si nous sommes prêts à penser différemment, à continuer d'apprendre et à relever de nouveaux défis, nous pourrons peut-être tirer le meilleur parti de cette situation... et ainsi réécrire le prochain chapitre de notre parcours professionnel. 

Opportunité n°1 : une plus grande flexibilité 

La pandémie a imposé la mise en place massive du télétravail dans de nombreuses professions, et la plupart des organisations prévoient maintenant de passer à un modèle hybride dans lequel les gens travaillent une partie de leur temps au bureau et l'autre à distance. En plus de la flexibilité du lieu de travail, la pandémie a poussé de nombreuses entreprises à faire preuve de souplesse en matière d'horaires de travail, leurs employés devant composer avec des exigences supplémentaires telles que la garde d'enfants ou l'enseignement à domicile. Selon l’entreprise américaine de conseil et de recherche Gartner, cette flexibilité des horaires de travail est une tendance qui va s'accentuer, dans la mesure où les employeurs commencent à valoriser davantage les résultats plutôt que le présentéisme.

Ces changements sont extrêmement importants pour l'ensemble de la population active, et plus particulièrement pour les femmes. En effet, beaucoup se sentent limitées par les horaires et les lieux de travail traditionnels, qui ne correspondent pas pleinement à leur mode de vie. Par conséquent, elles sont nombreuses à limiter délibérément leur progression de carrière pour faire de la place à d'autres choses. Pour certaines femmes, cela leur permet de se consacrer aux obligations familiales et domestiques, tandis que pour d'autres, cette flexibilité leur donne le temps et l'espace nécessaires pour se concentrer sur une autre activité ou pour continuer à travailler tout en gérant un problème de santé, par exemple.

Avec le goût accru des employeurs pour des formes de travail flexible (télétravail, horaires adaptées, temps partiel, coworking, etc.), un plus grand nombre de femmes ont la possibilité de mener une carrière enrichissante et de concilier leur travail avec d'autres obligations ou activités, ce qui contribue à réduire l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes.
 
Ces changements ne profitent pas seulement à la population active en quête de flexibilité, mais aussi aux entreprises qui ont recours à des contrats plus souples pour attirer, engager et retenir dans leurs effectifs davantage de femmes talentueuses qui ne sont pas attirées par les modes de travail traditionnels.

Si vous recherchez davantage de flexibilité, réfléchissez d'abord au mode de travail qui vous conviendrait le mieux. Quels avantages pourriez-vous en tirer ? Quels avantages cela apporterait-il à votre employeur ? Comment pourriez-vous lui parler des changements que vous souhaiteriez apporter à votre poste actuel ? Aussi, comment aborder la question de la flexibilité au travail avec des employeurs potentiels ? Faites des recherches de votre côté pour enfin gagner en flexibilité !

Opportunité n°2 : changer les habitudes de consommation

Il ne fait aucun doute que la pandémie a modifié nos habitudes de consommation. Par exemple, les cafés étant fermés, la demande de machines à café haut de gamme a augmenté. Avec les salles de sport qui gardent aussi leurs portes fermées, le nombre de sites et d’applications de fitness en ligne a explosé, permettant ainsi aux coachs et professeurs de sport de continuer à offrir leurs services. D’autres innovations ont également vu le jour, à l’instar des grands restaurants qui proposent des paniers recette pour cuisiner à la maison grâce à des kits à assembler ou des menus tout prêts. Avec le changement des habitudes de consommation, de nouvelles opportunités émergent.
 
L'esprit d'entreprise et d'innovation est très présent chez les femmes, en particulier dans le domaine des services et du social. Les femmes qui créent leur propre entreprise travaillent souvent seules et évitent généralement de s'endetter, de sorte que les coûts de démarrage sont souvent réduits au minimum. De nombreuses femmes entrepreneurs ont trouvé des solutions pour faire évoluer leur entreprise de manière à la rendre plus adaptée au contexte actuel. D'autres ont su s'implanter sur de nouveaux marchés, les fuseaux horaires et le lieu géographique devenant moins déterminants en matière de prestation de services. Les services par abonnement se sont également multipliés, allant des loisirs créatifs aux produits de beauté. Une grande partie de ces offres sont nouvelles, car les femmes, après avoir repéré les choses dont elles ont besoin et qui les passionnent, s'en servent ensuite comme tremplin pour développer de nouvelles opportunités commerciales. 

Opportunité n°3 : se réinventer ou s’adapter

Les entreprises, les gouvernements et les particuliers ont souvent profité des situations de crise pour se réinventer ou s'adapter. Comme l’a dit Winston Churchill, « il ne faut jamais gaspiller une bonne crise ». Psychologiquement, une crise est une chose puissante. C'est une période d'agitation et de bouleversement où des choses que nous tenions pour acquises sont remises en question, et où notre conception de la normalité est bouleversée. 
 
Dans les secteurs de l'hôtellerie et des loisirs, de nombreuses femmes ont été licenciées et, par conséquent, elles ont dû rapidement trouver de nouvelles opportunités professionnelles pour conserver leur indépendance financière. D'autres encore ont été confrontées à un décès ou à la maladie, et ont commencé à remettre en question leurs objectifs de vie et leurs motivations réelles. Le nombre de personnes demandant à suivre une formation dans des domaines comme celui de la Santé a aussi considérablement augmenté. D'autres ont réalisé qu'elles n'étaient pas satisfaites de leur travail ou qu'elles avaient perdu leur motivation, qu'elles s'ennuyaient et qu'elles avaient désespérément besoin de changement. 
 
Cette réorientation peut être radicale, un changement complet de carrière et de direction. Mais il peut s’agir aussi d’un simple réajustement ou d’une adaptation de vos compétences actuelles, notamment en vue d’un nouveau poste, que ce soit au sein de votre entreprise ou non. Ces changements peuvent certes paraître quelque peu intimidants, mais ils peuvent aussi être stimulants et enrichissants, et provoquer un regain d'intérêt pour votre travail. 
 
Si vous vous sentez à un tournant et vous souhaitez vous réorienter ou faire évoluer votre carrière, parlez-en autour de vous. Vous savez peut-être déjà quels sont vos objectifs, mais pour beaucoup, choisir ce que l’on veut faire est l'une des choses les plus difficiles qui soit. Si le changement que vous recherchez est modeste, parlez-en à votre responsable ou à un recruteur et examinez les possibilités qui s'offrent à vous. Abordez également le sujet avec votre réseau : certaines personnes ont peut-être des conseils à vous donner.  

Si le changement que vous envisagez est radical, renseignez-vous auprès de Pôle emploi ou sur des blogs spécialisés dans le recrutement et l'emploi. Si vous disposez des fonds nécessaires, vous pouvez aussi parler avec un conseiller en orientation professionnelle pour vous aider à faire les bons choix. 

Un conseil essentiel pour celles qui veulent faire évoluer leur carrière : « essayez avant d'acheter ». En effet, vous rêvez peut-être d'un autre métier, mais vous devez vous assurer que votre investissement (financier, professionnel et personnel) sera rentable et que vous serez pleinement satisfaite de votre nouveau poste.

Pour tirer parti de ces perspectives de carrière passionnantes, il faut savoir prendre du recul et faire le point sur sa situation.
 
Réfléchissez à vos compétences, vos expériences et vos motivations. Vous devez être prête à assumer vos décisions, à construire votre avenir et à sortir de votre zone de confort.
 
Il est nécessaire d'investir dans le développement et l'amélioration de nos compétences. Nous devons aussi construire et utiliser notre réseau pour soutenir notre carrière.  

Ainsi, malgré l'impact désastreux de la Covid-19 sur les femmes, la réflexion s'impose. Que pensez-vous de votre travail ? Qu'attendez-vous de la prochaine phase de votre vie professionnelle ? Si vous êtes déjà heureuse, alors c'est fantastique ! Mais si votre situation ne correspond pas à vos attentes, alors c'est peut-être le moment de réfléchir à la prochaine étape de votre vie professionnelle, de prendre le contrôle et de profiter de cette flexibilité accrue, de l'évolution des habitudes de consommation et de la perspective de nouveaux défis à relever. Et là, vous pourrez peut-être tirer votre épingle du jeu.
 
Isabelle Pelletant, Directrice Regionale Auvergne, en collaboration avec Noémi Capell.

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Nos podcasts ok

ECOUTEZ NOS PODCASTS

Découvrez tous les conseils de nos experts.

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS