Comment refuser une offre d’emploi avec tact ?

COMMENT REFUSER UNE OFFRE D'EMPLOI AVEC TACT ?

 
 
 
Alors que vous veniez tout juste d’accepter un poste (et peut-être même de signer un contrat), vous avez reçu une offre d’emploi de la part d’un autre employeur. Si vous envisagez de décliner, il vous faut maintenant l’informer de votre décision. Mais comment le faire avec tact et de manière professionnelle ? 
 

N’ignorez pas cette offre

 
Même si décliner peut vous mettre dans l’embarras, car vous ne savez pas trop comment vous y prendre, il faut prendre son courage à deux mains et répondre à l’offre de l’employeur sans trop attendre. Le recruteur ou l’employeur était prêt à vous recruter, alors ne lui portez pas tort en ignorant ses messages. Du reste, le processus de recrutement peut être long, et vous lui permettrez ainsi d’avancer et de sélectionner un autre profil qui répondra aux besoins actuels de l’entreprise. 
 

Par mail ou téléphone ?

 
Vous avez bien réfléchi et considéré les missions et les responsabilités qui vous seraient confiées, la rémunération, les conditions de travail (horaires flexibles, télétravail, localisation), les avantages sociaux, la culture d’entreprise et même le feeling ressenti pendant les entretiens. Vous êtes sûr de vous : vous voulez décliner cette offre. Mais quel moyen de communication est le plus adéquat pour présenter son refus de manière professionnelle, sans offenser l’employeur ou le recruteur ? Devriez-vous répondre par mail ou par téléphone ?
 
Si vous avez reçu l’offre par mail, vous pouvez répondre poliment et de façon claire par mail également. En revanche, si votre interlocuteur vous a laissé un message vocal et vous l’avez déjà rencontré en entretien d’embauche (et peut-être même en deuxième entretien), lui envoyer un simple mail pourrait être mal reçu. Dans ce cas-ci, prenez plutôt votre téléphone pour l’informer de vive voix de votre décision.
 

Remerciez le recruteur

 
Certes, vous devez penser avant tout à vous et à votre carrière, mais gardez toujours un comportement respectueux. Vous le savez, pour le candidat comme pour l’entreprise, les process de recrutement peuvent être longs et s’étaler parfois sur plusieurs mois. Il est donc important de remercier la personne avec laquelle vous étiez en contact du temps et de l’énergie qu’elle vous a consacrés. Vous devez lui montrer que vous êtes reconnaissant qu’elle vous ait choisi vous plutôt qu’un autre candidat.
 

Soyez transparent, mais faites preuve de tact

 
Bien sûr, il ne suffit pas de dire : « Désolé, votre offre ne m’intéresse pas. » Alors au moment de décliner, il vaut mieux expliquer un minimum pourquoi vous ne pouvez accepter son offre (même si vous n’êtes pas obligé de vous justifier). 
 
Soyez transparent, vous n’avez pas besoin d’inventer un mensonge ! Si vous refusez car vous avez déjà signé ailleurs pour un poste qui correspond davantage à vos ambitions professionnelles ou vos prétentions salariales, ou encore pour des raisons pratiques (l’entreprise est trop loin de votre domicile), et vous répondez avec courtoisie et respect, votre interlocuteur ne peut pas vous le reprocher. 
 
Être sincère oui, mais avec tact. Toute vérité n’est pas bonne à dire, alors faites attention à ne pas offenser votre interlocuteur. Ainsi, si par exemple vous pensez que les valeurs de l’entreprise sont à l’opposé des vôtres, ou vous avez eu un mauvais feeling avec l’un des managers, gardez cette information pour vous. Vous n’avez pas besoin d’entrer dans des détails qui risqueraient de vexer votre interlocuteur. De même, il n’est pas utile de nommer l’entreprise que vous rejoignez ou d’écrire noir sur blanc le salaire que l’on vous a proposé.
 

Gardez contact sur les réseaux sociaux 

 
Puisque l’on ne peut jamais savoir de quoi l’avenir sera fait, veillez à ne pas vous fermer de portes avec cette entreprise. Dans votre réponse (par mail ou téléphone), proposez à votre interlocuteur de rester en contact sur les réseaux professionnels, par exemple sur LinkedIn ou Viadeo. Qui sait, si une nouvelle offre se présente, il pensera peut-être à vous. 
 
Au-delà de sa propre entreprise, il pourrait peut-être aussi vous mettre en relation avec d’autres personnes, qui pourraient elles-mêmes avoir d’autres opportunités pour vous un jour ou l’autre. Vous continuez ainsi à élargir votre réseau et vous restez au courant d’éventuelles opportunités intéressantes. 
 
Pour rester en bons termes, vous pouvez aussi l’aider à trouver des solutions alternatives, par exemple en recommandant une connaissance qui correspond à ses besoins actuels. Le recruteur ou l’employeur appréciera votre geste !
 
Isabelle Pelletant, Directrice Régionale Occitanie-Auvergne, en collaboration avec Noémi Capell. 
 

 
Diplômée d’une Grande École de Commerce, Isabelle présente une expertise de 20 ans dans le monde du conseil.
Elle débute son parcours par quatre ans dans le conseil en organisation de grands groupes. Elle y réalise des missions d’audits organisationnels et opérationnels, accompagnant ainsi des Directeurs de services et Directeurs Généraux dans l’optimisation de leurs process.
Arrivée chez Hays en 2007 comme consultante, elle crée le bureau Hays de Montpellier en 2009 dont elle prend le management. En parallèle, elle intervient sur l’ensemble du sud de la France sur des missions de conseil en ressources humaines. En 2019, elle devient Directrice Régionale Occitanie-Auvergne, chapeautant les bureaux de Toulouse, Montpellier et Clermont-Ferrand.
Depuis 15 ans chez Hays, elle accompagne des entreprises de toute taille et de tout secteur (public, privé, parapublic) sur leurs problématiques de recrutement, d’organisation ou d’études RH.

FR AddThis

|

Glossaire bloc

NOTRE GLOSSAIRE

Si vous avez entendu ou lu un mot dont la signification vous échappe, découvrez notre glossaire !

Bloc webinar petit

NOS WEBINARS

Nos experts prennent la parole lors de conférences en ligne.

Nos podcasts ok

NOS PODCASTS

Nos experts vous livrent tous leurs conseils sur le recrutement et le monde du travail. 

Suivez nous ok

SUIVEZ-NOUS