Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

Nos offres d'emploi

INSCRIVEZ-VOUS ! 

Suivez-nous

TOP 5 DES POSTES CLES DANS LE SECTEUR ASSOCIATIF

Top 5 assos main.jpgDepuis le début de l’année 2019, le secteur associatif connaît une pénurie de profils, notamment sur les métiers financiers. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène : de moins en moins de candidats semblent attirés par les métiers du chiffre, des préjugés sur le secteur associatif perdurent, etc. Pourtant, il s’agit d’un milieu riche et diversifié, dans lequel les rémunérations sont en nette augmentation. En plus des compétences, les associations recherchent de vraies personnalités, dont les motivations sont en adéquation avec les valeurs de la structure.  
 
Voici 5 postes stratégiques que l’on retrouve dans la plupart des associations. 
 
1/ Responsable collecte de fonds
 
Le Responsable collecte de fonds est surtout présent dans les grandes associations. Ses missions principales sont la collecte de fonds à travers des campagnes publicitaires, du marketing, de la communication, les réseaux sociaux, la presse ou encore des évènements. 
 
Ce poste très stratégique permet de se constituer un réseau, d’accroître sa notoriété et ainsi, de bénéficier de reconnaissance auprès du grand public et des pouvoirs publics.
 
En général, le Responsable collecte de fonds a occupé un poste de comptable par le passé, a évolué vers un poste de Responsable évènementiel comptabilité ou de Responsable partenariats avant d’occuper un poste de Responsable collecte de fonds. Ce profil doit être terrain, passionné, posséder de réelles compétences commerciales et être capable d’adhérer aux valeurs de l’association. Le Responsable collecte de fonds peut évoluer vers un poste de Directeur collecte de fonds. 
 
La rémunération de ce type de profil se situe entre 40K€ et 55K€ annuels brut. 
 
2/ Responsable partenariats
 
Sa mission principale est la création de partenariats avec des grands comptes, comme des groupes bancaires par exemple. Le Responsable partenariats assure la promotion de l’association via des évènements tout au long de l’année. Il gère également les appels d’offre publics et privés. Enfin, il assure la représentativité de l’association sur le territoire national. 
 
Ce profil doit être à l’aise avec les réseaux sociaux, posséder de réelles qualités rédactionnelles et un véritable sens commercial. Généralement issus des domaines de la communication, du marketing ou de l’évènementiel, les candidats ont ensuite évolué vers le poste de Responsable partenariats. 
 
La rémunération de ce profil se situe entre 40K€ et 50K€ annuels bruts.
 
3/ Responsable Administratif et Financier (RAF)
 
Le RAF est rattaché au Directeur Administratif et Financier (DAF), au Directeur Général, au Secrétaire Général ou au Président de l’association. Il pilote l’ensemble de la comptabilité, est en charge des budgets, de la trésorerie et de la gestion des dons. Il gère le plan comptable associatif, recherche et pilote les financements nécessaires aux activités de l’association. Le RAF doit impérativement posséder une excellente maîtrise d’Excel. 
 
Avec la démocratisation du travail, les RAF travaillent de plus en plus à distance par Skype ou par vidéoconférence. Les associations recherchent avant tout des profils passionnés et véritables « touche à tout ». Le RAF doit également posséder une bonne gestion du stress et de la pression, celle-ci étant assez forte dans le milieu associatif, notamment durant les périodes de clôture. 
 
Pour ce poste, la rémunération se situe entre 42-45 K€ et 55 K€ annules bruts. 
 
4/ Directeur des Ressources Humaines (DRH)
 
Le DRH pilote l’ensemble de la politique RH de l’association. Membre du Comité de direction, il intervient sur les prises de décision de la structure. Il occupe un rôle de pilote et d’accompagnateur du changement et tente de s’adapter au mieux aux problématiques qu’il rencontre. Il représente la Direction avec les instances du personnel pour informer les salariés et les syndicats des projets d’organisation RH.
 
Issu d’une formation bac +5 en Ressources Humaines, le DRH a généralement débuté en tant que Chargé de Ressources Humaines, avant d’évoluer vers un poste de Responsable RH, puis de DRH. Son sens du relationnel est primordial car il est souvent en contact avec d’autres acteurs du milieu associatif. 
 
Sa rémunération se situe entre 60K€ et 100K€ annuels bruts, selon la taille de la structure. 
 
5/ Contrôleur de gestion
 
Il gère toute la partie des contrôles budgétaires. Il doit à la fois travailler en toute autonomie et être capable de bien collaborer avec le Directeur Administratif et Financier et le RAF. Les contrôleurs de gestion gèrent toute la partie budgétaire, réalisent les nombreux reportings, les tableaux de bord et analysent les chiffres qui seront ensuite présentés au Conseil d’Administration. Il s’agit d’un poste récurrent au sein des associations, même si celles-ci ne comptent pas toutes des contrôleurs de gestion. 
 
Sa rémunération se situe entre 45 K€ à 60 K€ annuels bruts. 
 
Depuis début 2019, les rémunérations proposées dans le secteur associatif ont connu une augmentation d’environ 10% par rapport à 2018, en témoigne notre étude de rémunération nationale. Elles tendent à se rapprocher de celles du secteur privé.
 
Retrouvez toutes nos offres en cliquant ici.
 
Sacha Cofsman, Consultant principal, en collaboration avec Karen Holcman.