Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

IMMOBILIER PRIVE : LE MARCHE DE LA PROMOTION IMMOBILIERE EN REGIONS

citation-thieffry_imageblog_1.png
 
En 2018, la Promotion immobilière reste dynamique en régions. 
 
Peux-tu nous parler brièvement du secteur de l’Immobilier privé et de la Promotion immobilière plus spécifiquement ?
 
Malgré un léger recul par rapport à l’année précédente, le marché de l’Immobilier privé reste dynamique en terme de recrutements. Le secteur est porté par des promoteurs ambitieux, soucieux de s’attacher les services des meilleurs talents pour continuer à détecter du foncier, monter des programmes et les vendre. De nombreux acteurs poursuivent une stratégie de développement en régions et cherchent ainsi à recruter des professionnels ayant une forte connaissance des tissus économiques et immobiliers locaux. 
 
Gardons également un œil sur la mise en application de la loi ELAN (Évolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique) dont les premiers effets seront visibles en 2019, malgré une année pré-électorale municipale qui freine mécaniquement les projets. Cette loi, qui porte pour inspiration de « construire plus, mieux et moins cher » permettrait aux promoteurs de voir leurs conditions d’action simplifiées et apporterait plus de souplesse dans la réalisation de leurs opérations. 
 
En résumé, malgré un léger ralentissement à prévoir en 2019, les recrutements en Maîtrise d’Ouvrage resteront dynamiques et continueront de constituer un enjeu majeur pour les promoteurs, en recherche permanente de profils pénuriques. 
 
Quels sont les profils les plus recherchés ?
 
Aujourd’hui, les promoteurs immobiliers sont particulièrement sensibles à trois catégories de profils. Tout d’abord le Développeur Foncier, dont la mission est de rechercher et acquérir des terrains à bâtir, est un profil convoité. Au-delà d’une solide fibre commerciale, le Développeur foncier doit également posséder un bagage juridique lui permettant d’étudier la faisabilité et la rentabilité d’une opération, de réelles capacités de négociation ainsi qu’un réseau local important qu’il ne cesse de cultiver. 
 
Le second profil extrêmement prisé sur le secteur de l’Immobilier est celui de Responsable de programmes. Ce dernier agit en véritable chef d’orchestre de l’opération, en coordonnant l’action du Maître d’Ouvrage sur l’ensemble des composantes techniques, juridiques, commerciales, urbaines et financières de l’opération. Généralement Ingénieur reconnu pour sa compréhension technique des dossiers ou issu d’une formation supérieure juridique, le Responsable de programmes peut, en fonction du promoteur, se concentrer sur le montage des programmes ou suivre l’intégralité des opérations jusqu’à la livraison. 
 
Le dernier profil particulièrement apprécié des promoteurs est celui de Responsable technique. Le plus souvent de formation Ingénieur ou issu d’un Master en génie civil, il est garant du contrôle et du suivi de l’exécution des travaux, il veille à ce que les entreprises qui y travaillent respectent scrupuleusement la réglementation, les délais, les coûts et la qualité du projet sur lequel le promoteur s’est engagé.  
 
Quid des rémunérations ?  
 
Nous avons constaté une légère hausse des rémunérations cette année, certaines entreprises n’hésitant plus à s’affranchir de leurs grilles de rémunération historiques pour attirer les candidats les plus expérimentés. Pour les métiers où les pénuries sont particulièrement marquées, cette hausse peut atteindre 20% par rapport aux niveaux de salaires constatés il y a encore deux ans. Les jeunes diplômés et les juniors sont également concernés par cette hausse globale des rémunérations, surfant sur le faible volume de compétences disponibles. La différence entre Paris et le reste du territoire reste significative (on note une différence de 10 à 15% en fonction des métiers), mais tend à s’harmoniser lorsqu’il s’agit de grandes métropoles économiquement attractives. 
 
En dépit d’un léger ralentissement en 2018 qui devrait se confirmer sur 2019, l’Immobilier privé reste un secteur d’activité porteur, offrant aux professionnels de la Maîtrise d’Ouvrage une forte employabilité et de belles perspectives de carrière. Les promoteurs poursuivent et intensifient leurs projets de recrutements dans un contexte de forte concurrence, afin d’attirer des compétences rares et recherchées. 
 
Retrouvez toutes les tendances du secteur Immobilier dans notre étude de rémunération nationale 2019.
 
Thibaut Thieffry, Responsable de division Immobilier, Public & Parapublic, en collaboration avec Karen Holcman.