Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

LA RESPONSABILITE SOCIETALE : UN LEVIER DE PERFORMANCE POUR LES ENTREPRISES

RSE main.jpgLes défis économiques, sociétaux et environnementaux actuels ont amené le monde de l’entreprise à s’interroger sur la manière de créer du business tout en prenant en compte les aspirations nouvelles de la société. Mais une entreprise préoccupée par sa compétitivité peut-elle en même temps se soucier de sa responsabilité sociétale ? 
 
Qu’entend-on par responsabilité sociétale ?
 
La responsabilité sociétale et environnementale des entreprises (également appelée RSE) fait référence aux différentes actions mises en place pour respecter les principes du développement durable.  C’est donc la responsabilité d’une entreprise vis-à-vis des conséquences de ses décisions et de ses activités en termes sociaux, économiques, environnementaux, etc. Ainsi, une entreprise responsable se soucie des conséquences de ses actions, non seulement en interne, mais aussi sur la société entière dans laquelle elle évolue, dont elle intègre autant que possible les attentes. 
 
La RSE : un véritable enjeu pour les entreprises 
 
Le concept de responsabilité sociétale est apparu en 1953 aux Etats-Unis. Aujourd’hui, la RSE est un enjeu majeur pour les entreprises pour qui elle constitue un véritable outil de communication et permet de séduire un nombre de plus en plus important de consommateurs ou de clients en quête de bonnes pratiques, de comportements éthiques et de transparence. 
 
Si consommateurs et clients sont sensibles à la responsabilité sociétale des entreprises, les jeunes générations y sont plus particulièrement attentives. Elles sont de plus en plus attirées par la création de projets à dimension sociale et/ou environnementale. La majorité d’entre eux n’envisageraient pas de travailler pour des entreprises dont les missions iraient à l’encontre de leurs valeurs et de leur éthique, indépendamment de toute performance financière. Les jeunes prennent également en compte la manière dont les entreprises aident leurs salariés à développer leurs compétences et dont elles contribuent à l’évolution de la société (en participant par exemple à des œuvres caritatives, en signant une Charte diversité, en préservant l’environnement, etc.).
 
L’importance de mesurer les conséquences de ses actions en terme de RSE 
 
Pour les entreprises, il est donc fondamental de mesurer les conséquences de leurs actions. Il reste cependant difficile de mettre en évidence le lien entre RSE et performance économique car il les critères de référence restent très disparates (Chiffre d’affaires, rentabilité et productivité pour la première et dimensions sociale, éthique, environnementale pour la seconde).
 
Les entreprises peuvent également mesurer leur impact social via une démarche qualitative et des entretiens avec l’ensemble de ses interlocuteurs, internes comme externes (salariés, bénéficiaires, bénévoles, etc.), afin de recueillir leur avis sur les effets des actions menées. Il est notamment possible d’utiliser des indicateurs « sociaux », par exemple pour une structure qui aiderait les jeunes à se réinsérer professionnellement on peut mesurer les effets sur le bien-être et l’estime de soi, les liens sociaux créés, l’amélioration du niveau de vie, etc. Il s’agira toutefois davantage d’une estimation que d’une mesure. 
 
La démarche RSE constitue donc un véritable levier de performance pour les entreprises. Elle permet d’obtenir de vrais résultats à long terme et de renforcer leur attractivité.
 
Philippe LAMBERT, Directeur des Ressources Humaines, en collaboration avec Karen Holcman