Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

ET SI VOUS METTIEZ EN PLACE L’INTRAPRENEURIAT DANS VOTRE ENTREPRISE ?

Intra pic.jpgRejoindre une startup a longtemps fait rêver les jeunes générations. Mais désormais, la tendance est à l’intrapreneuriat, c’est-à-dire à la possibilité de mener un projet du début à la fin tout en conservant un statut de salarié. Cette tendance représente un véritable levier de performance pour les entreprises et tend à se développer. 
 
Qu’est-ce que l’intrapreneuriat ? 
 
Né dans les années 1970, le concept d’intrapreneuriat désigne des collaborateurs qui travaillent sur des projets innovants de leur propre initiative au sein d’une organisation déjà existante. Les projets d’intrapreneuriat concernent généralement des nouveaux produits, process, services ou activités. Le point commun est que toutes les initiatives servent la vision de l’entreprise et sont portées par la volonté des dirigeants. 
 
L’intrapreneur est en quelque sorte un chef d’entreprise au sein de son organisation. Les conditions à réunir pour être reconnu comme intrapreneur sont les suivantes : être salarié d’une entreprise, avoir proposé une idée innovante, être parvenu à la faire valider par sa direction et réaliser l’idée dont on est à l’origine tout en conservant un statut de salarié. Toutefois, le concept d’intrapreneur est à distinguer de celui d’entrepreneur. L’entrepreneur doit financer son projet lui-même alors que l’intrapreneur est encouragé et protégé par son entreprise.  
 
Les intrapreneurs sont donc des entrepreneurs volontaires et salariés qui travaillent en communauté sans forcément faire appel à leur manager. Leur objectif principal est de profiter de l’intelligence collective pour réinventer l’entreprise, trouver de nouveaux business models, optimiser les processus existants, booster la productivité ou encore gagner en efficacité.  
 
Si on trouve surtout des intrapreneurs dans les grandes entreprises, il est possible d’étendre le concept à d’autres types de structures et à de nombreux secteurs d’activité : la Banque, les Services, les Nouvelles Technologies, l’Industrie, etc.
 
L’intrapreneuriat permet aux collaborateurs de développer leur créativité de manière collective et de mener des projets sans prendre de risques financiers en termes d’investissement, tout en conservant leur emploi et leur salaire.
 
Quels bénéfices pourriez-vous tirer de ce concept ?
 
L’intrapreneuriat permet aux entreprises de bénéficier des idées de leurs employés. Elles transforment leurs équipes en un serviceRecherche & Développement en leur permettant de développer de nouvelles idées. Ces idées sont proposées par des personnes en contact avec la réalité du travail de l’entreprise, les besoins de ses clients et ses problématiques. L’intrapreneuriat permet alors de faire émerger des solutions innovantes (de créer un produit répondant davantage aux besoins des clients, d’améliorer un processus existant, etc.) et d’explorer de nouvelles pistes. Grâce à ces solutions innovantes, les entreprises sont plus performantes et peuvent se démarquer de la concurrence. 
 
Enfin, les entreprises bénéficient des idées de leurs collaborateurs à moindre coût. Elle n’ont pas de coûts trop importants à supporter puisqu’elles ne créent ni service Recherche & Développement, ni nouveau poste et ne font appel à aucun intervenant extérieur. 
 
Une meilleure rétention des collaborateurs 
 
Les collaborateurs cherchent toujours plus de sens au travail, veulent de plus en plus contribuer, donner leur opinion et partager leur avis. Ainsi, ils trouvent dans l’intrapreneuriat une manière de se rendre utiles à leur entreprise. Ils. En ce sens, le concept permet de répondre aux nouvelles attentes des salariés et de les motiver car il repose sur la reconnaissance et sur la confiance. En effet, l’employeur reconnait que ses salariés sont qualifiés pour innover et apporter une réelle valeur ajoutée à la structure. Enfin, les intrapreneurs savent qu’à l’issue de la mise en place du nouveau produit, service ou processus, une prime, une évolution de poste ou encore la création d’une nouvelle branche dans l’entreprise sera créée. Cette possibilité d’évolution au sein de sa propre structure représente une réelle source de motivation
 
Malgré tous les avantages que présente l’intrapreneuriat, tant en termes d’innovation que de bien-être au travail, la plupart des organisations n’ont pas encore sauté le pas, et ce pour diverses raisons : plusieurs d’entre elles craignent que le concept soit une menace pour leur organisation, le système de management est encore rigide, par peur de l’échec, etc.
 
Cyril Lecacheur, Directeur régional adjoint, en collaboration avec Karen Holcman