Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

CARRIERE : VOTRE ENNEMI C’EST VOUS !

frustration_photo.pngVous avez le sentiment de tourner en rond, de ne jamais pouvoir tenir les délais, de ne pas réussir à vous affirmer, etc. Plutôt que de vous apitoyer sur votre sort, essayez de vous remettre en question : vos problèmes sont-ils toujours imputables aux autres ? Et si vous en étiez à l’origine ?
 
Vous avez peur de l’échec
 
Tout le monde fait des erreurs. Même les personnes occupant des fonctions élevées peuvent se tromper. Echouer ne signifie pas que votre idée était mauvaise ni que vous faites mal les choses, mais que vous devez persévérer. L’apprentissage se fait par un processus essai-erreur : sans erreur, il n’y a pas d’amélioration et sans échec, il n’existe pas de réussite. En sortant de votre zone de confort, vous découvrirez d’autres ressources insoupçonnées.
 
Vous manquez de confiance en vous
 
Un nombre important de nos frustrations et des difficultés que nous rencontrons vient de notre manque d’estime de soi. Celui-ci nous fait douter de nos capacités, nous laisse penser que nous n’y arriverons pas et nous empêche de nous affirmer. Ainsi, on se prive d’opportunités et on entre dans une spirale négative. Essayez d’apprendre à identifier vos craintes (crainte de décevoir les autres, crainte de l’échec, etc.). N’hésitez pas à vous encourager, à vous focaliser sur les actions positives que vous avez réalisées, à plus vous affirmer, à vous fixer des micro-défis, à prendre soin de votre apparence et à prendre du recul. 
 
Vous procrastinez beaucoup
 
Combien de fois avez-vous dit « j’attends le moment propice pour agir » ? Bien souvent, vous ne procrastinez pas parce que vous avez de nombreuses choses à réaliser en même temps mais parce que vous voulez faire des tâches plus plaisantes et éviter celles que vous aimez le moins. Commencez toujours par les tâches les plus ennuyeuses : le meilleur moment pour changer les choses est maintenant !
 
Alors, quelles solutions ?  
 
Vous l’avez compris, tous ces comportements autodestructeurs mènent à l’échec et nuisent à votre carrière. Cela est d’autant plus dommage qu’ils reposent souvent sur des croyances et sur des peurs infondées. Pour éviter l’auto-sabotage, essayez d’apprendre à mieux vous connaître : Pour quelles raisons êtes-vous souvent inquiet ? Avez-vous le sentiment de ne pas être stimulé dans votre poste actuel ? Quel environnement de travail vous correspond le mieux ? Qui êtes-vous ? Quels sont vos leviers de motivation ? 
 
Une fois que vous aurez pris conscience des comportements qui participent à dégrader votre carrière, commencez progressivement à sortir de votre zone de confort. Continuez, vous êtes sur la voie de la réussite !
 
Oualid Hathroubi, en collaboration avec Karen Holcman.