Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

POUR 4 REPONDANTS SUR 10, L’ECOUTE EST ESSENTIELLE POUR FIDELISER LES TALENTS

Ecoute fidéliser les talents.jpgLa bonne santé d’une entreprise ne se mesure pas uniquement à ses performances, l’écoute des managers envers leurs collaborateurs est aussi un critère essentiel pour la fidélisation des salariés, et donc sa pérennité. C’est ce que révèle notre enquête sur la gestion des talents.
 
L’écoute pour impliquer les collaborateurs
 
Le manager doit garder en tête que dans son équipe, toutes les personnalités et les aspirations sont différentes : certaines privilégient la stabilité, d’autres l’évolution professionnelle, d’autres l’innovation, etc. Pour qu’une équipe soit soudée, il faut créer des objectifs et des aspirations communs, qui dépassent les ambitions de chacun. Via l’écoute et l’échange, il est plus simple d’impliquer les salariés dans les projets et de faire des ponts entre leurs aspirations personnelles et les intérêts de l’entreprise. 
 
Le manager peut également trouver des moyens de motiver les troupes via des challenges ou des objectifs atteignables.
 
L’écoute pour instaurer la confiance
 
Demander un point avec ses équipes et les écouter permet d’instaurer une relation de confiance : en portant son attention sur les autres, les managers créent un lien avec eux. Les équipes lui font davantage confiance et vont dans son sens et dans celui de l’entreprise. Le manager à l’écoute incite indirectement les collaborateurs à exprimer leurs opinions et leurs besoins. Et les personnes qui ont le sentiment que leur voix compte se sentent davantage responsabilisées et impliquées. 
 
Le feedback, un outil de management indispensable
 
Le feedback est l’action par laquelle un retour est fait à un salarié sur un travail réalisé ou un comportement avec pour objectif d’agir sur ses actes futurs. 
 
Celui qui donne le feedback s’assure que le collaborateur a bien compris ce qui était attendu de lui en termes de résultats, attitude à adopter, etc.  Via le feedback, le manager montre à ses équipes qu’il s’intéresse à elles et que le bien-être au travail lui importe.
 
Le feedback est également un outil essentiel pour éviter les conflits au travail.
 
L’écoute : une compétence qui s’apprend 
 
Si entendre est une faculté naturelle, écouter nécessite concentration et respect de son interlocuteur. L’écoute et la capacité à échanger sont donc des qualités qui s’apprennent. Améliorer son sens de l’écoute c’est faire davantage attention aux autres et à leur point de vue, mais aussi ne pas être dans le jugement. Les salariés sont souvent prêts à faire des efforts quand le management est attentif à leurs difficultés. 
 
Les managers peuvent améliorer leur écoute en se posant les bonnes questions :
 
- Interrompent-ils les autres lorsqu’ils parlent ?
 
- Donnent-ils l’image d’une personne qui sait mieux que les autres ?
 
- Parlent-ils davantage que leurs interlocuteurs ?
 
- Sont-ils distraits lorsqu’ils écoutent les autres ou sont-ils concentrés ?
 
- Encouragent-ils leur interlocuteur à s’exprimer ?
 
- Sont-ils sensibles aux émotions de leur interlocuteur ? 
 
D’autres gestes permettent d’améliorer l’écoute : regarder en face son interlocuteur, maintenir un contact visuel avec lui, éviter les distractions lors de l’échange (en mettant de côté les activités en cours, son téléphone, etc.), se concentrer sur les paroles de l’autre, garder un esprit ouvert, etc.
 
La capacité à écouter sans interrompre permet de comprendre les sentiments et les frustrations des autres et de leur montrer que leur voix compte. Elle est la clé de la fidélisation des salariés et du leadership.
 
Marion Gadot, Head of Talent Management, en collaboration avec Karen Holcman