Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

INSCRIVEZ-VOUS ! 

Suivez-nous

IL EST TEMPS DE BRISER LE TABOU DE LA DEMISSION !

entretien_photo.png
Avec l’arrivée de nouvelles générations aux ambitions et aux motivations différentes, l’idée de faire toute sa carrière dans la même entreprise devient dépassée. Par conséquent, ces changements qui touchent les entreprises de près ou de loin risquent de devenir plus fréquents.  
 
Notre espérance de vie augmente et un jour, nous serons peut être amenés à travailler jusqu’à 70 ou 80 ans. Pour rester épanouis professionnellement durant toutes ces années, les salariés ont naturellement besoin de nouveauté. Et la meilleure manière de ne pas s’ennuyer est d’aller voir ce qu’il se passe ailleurs. Ainsi, les démissions deviendront de plus en plus fréquentes et les employeurs devront les accepter et les anticiper. 
 
Il est tentant de penser que votre entreprise échappera à cette tendance car vos salariés sont plus heureux et plus motivés qu’ailleurs. Mais mieux vaut ne pas faire preuve de complaisance et essayer de comprendre le phénomène qui se passe actuellement. Une partie de vos collaborateurs est peut être à la recherche de nouvelles opportunités d’emploi sur LinkedIn au moment même où j’écris cet article. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : une récente enquête montre que 78% des répondants affirment vouloir trouver un nouveau poste en 2019. 
 
Pour quels motifs démissionne-t-on ? 
 
Les raisons pour lesquelles les salariés souhaitent quitter leur employeur pourraient vous surprendre. Nous avons tous entendu la phrase suivante « les gens ne quittent pas leur poste, mais leur boss ». Bien sûr, ce dicton se vérifie dans certaines situations mais la possibilité de travailler plus longtemps donne naissance à de nouvelles raisons de départ des salariés :
 
Parce qu’on se sent déconnecté du travail : le travail à distance est en train de devenir la norme puisqu’un tiers des salariés dans le monde travaille à distance et que ce chiffre a augmenté de 115% en dix ans ! Plusieurs études montrent que la plupart des salariés travaillant souvent à distance se sentent déconnectés du travail.
 
Parce que l’entreprise manque de flexibilité : avec la confusion qui existe désormais entre nos vies professionnelles et personnelles, de plus en plus de salariés ont besoin de davantage de flexibilité pour rester motivés. Par flexibilité, on entend la possibilité de faire des horaires flexibles, mais aussi de pouvoir occasionnellement travailler de chez soi. 
 
Parce qu’on est exposé au stress et au burnout : le stress et le burnout sont souvent les principaux facteurs d’un turnover élevé.
 
Parce qu’on manque de sens au travail : nous vivons dans une société dans laquelle nous voulons que nos actions aient un impact et nous cherchons de plus en plus de sens au travail. La plupart des membres des jeunes générations seraient même prêts à accepter de gagner moins d’argent si un poste avait du sens pour eux. 
 
Gianpiero Petriglieri, professeur agrégé à l’INSEAD, explique dans un article de la Harvard Business Review à quel point il est important d’aimer travailler : « Aujourd’hui, nous avons besoin d’aimer travailler. Nous ne cherchons pas uniquement du respect, de la sécurité ou de l’argent. Nous voulons de la passion, de l’épanouissement et de la satisfaction dans nos jobs ». Il ajoute que « nous cherchons des entreprises qui récompensent nos efforts, pas uniquement via la rémunération et les avantages en nature, mais en nous aidant à nous améliorer ». Et si nous n’atteignons pas cet objectif, nous sommes davantage susceptibles de quitter notre employeur. Les anniversaires de travail ou les évènements marquants de la vie (mariage, enfants, etc.) sont souvent des périodes propices pour se remettre en question professionnellement et chercher de nouveaux challenges.  
 
Faites en sorte de retenir les meilleurs talents
 
L’évolution des besoins et des attentes de vos salariés est réelle et en tant qu’employeur, vous devez en tenir compte. Après tout, si vous ne donnez pas à vos salariés ce dont ils ont besoin pour évoluer dans un monde en perpétuel changement, ils trouveront rapidement une entreprise qui elle, sera capable de le faire. Voici quelques exemples pour anticiper ces changements et améliorer la rétention des collaborateurs.
 
Encouragez les passions et les hobbies de vos collaborateurs : en leur donnant de la flexibilité, ils auront un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle et resteront plus longtemps dans l’entreprise. 
 
Faites en sorte que vos salariés soient épanouis : les salariés recherchent de la satisfaction au travail et le risque qu’ils s’en aillent augmente lorsque vous ne tenez pas compte de ce critère.
 
Encouragez la flexibilité : certaines entreprises permettent à leurs salariés de travailler de manière flexible, en réduisant par exemple la durée hebdomadaire du travail. D’autres laissent leurs employés travailler d’où ils veulent et dans certains cas, octroient des congés illimités. 
 
La mobilité interne : celle-ci offre aux collaborateurs la possibilité de changer de poste et d’équipe tout en restant dans l’entreprise. 
 
Changez de regard sur les personnes qui quittent votre entreprise 
 
La plupart du temps, un employeur ne peut pas grand-chose pour retenir les talents qui souhaitent quitter l’entreprise. La décision de quitter son employeur est souvent très personnelle et les raisons de partir sont propres à chacun. Le fait est que, quelles que soient les méthodes de travail que nous proposons, il y aura toujours des démissions. En gardant cela à l’esprit, les employeurs doivent apprendre à mieux les accepter. Mais comment faire ? 
 
Lorsqu’un salarié informe son employeur de son envie de démissionner, ce dernier peut prendre cette décision comme une attaque personnelle, voire un rejet. Cela signifie, en quelque sorte, qu’il n’a pas pu apporter entière satisfaction à ses salariés. Mais comme je l’ai mentionné un peu plus haut, le plus souvent cette décision aura été prise en raison de plusieurs facteurs et sera motivée à la fois par les ambitions de carrière et les aspirations personnelles.
 
Evidemment, il est important de penser aux choses que vous auriez pu faire autrement et si vous avez commis des erreurs, d’en tirer les leçons. Mais au lieu d’être contrarié ou d’avoir le sentiment d’avoir échoué, vous devez concentrer vos efforts sur le départ en bonne et due forme de vos collaborateurs et sur le remplacement de ces derniers. 
Dans de nombreuses entreprises, les démissions sont « cachées » pour ne pas attirer l’attention et jouer sur l’ambiance et la motivation des équipes. Il est parfois tentant de se désintéresser des personnes démissionnaires, mais c’est une erreur. Faites tous les efforts nécessaires pour que leur départ se passe au mieux et pour accueillir de nouveaux collaborateurs dans l’entreprise. 
 
J’aimerais revenir sur ces démissions que les entreprises cachent sous le tapis. Nous devons adopter une approche différente pour discuter des ambitions de chacun et faire en sorte qu’elles ne soient plus un sujet tabou. Nous savons que la plupart des salariés nous quitteront à un moment donné, mais si nous sommes à l’écoute et ouverts dans nos échanges avec eux, nous leurs prouverons que nous sommes investis dans leur développement de carrière et que nous avons les clés pour comprendre leurs motivations. Ainsi, nous serons mieux équipés pour retenir plus longtemps les meilleurs talents. Discuter régulièrement des ambitions de chacun permet également aux employeurs d’être mieux préparés lorsqu’un salarié souhaite quitter la structure.  
 
Avec les évolutions du monde du travail, les démissions devraient être de plus en plus fréquentes. C’est aux dirigeants d’entreprise de mieux en comprendre les raisons et de faire évoluer les méthodes de travail traditionnelles pour limiter le nombre de départs.
 
Mais la clé de tout cela est l’honnêteté et la transparence. Nous devons lever le tabou sur la démission et aider nos salariés à se sentir plus à l’aise pour exprimer leurs objectifs de carrière, leurs besoins et leurs aspirations. Les conclusions de ces échanges seront essentielles pour retenir nos talents le plus longtemps possible. Après tout, chaque entreprise est unique et les raisons pour lesquelles les salariés ont envie de la quitter le sont tout autant.
 
Désormais, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Essayez d’écouter ce que vos collaborateurs ont à vous dire, sinon vous risquerez de les voir partir… plus tôt que vous ne le pensez. 
 
Alistair Cox, CEO Hays, en collaboration avec Karen Holcman.