Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

4 ETAPES POUR MIEUX ACCEPTER LES CRITIQUES AU TRAVAIL

questions en entretien-photo.pngPersonne n’apprécie la critique et n’aime voir ses actes ou ses choix remis en cause. Pourtant, si elle déstabilise, elle est un feedback nécessaire pour nous faire progresser. Voici comment garder la tête froide lorsqu’on est l’objet de critiques. 
 
1. Encaisser et contenir ses émotions
 
Si la critique peut être perçue comme une agression par notre corps, il est indispensable de ne pas laisser éclater sa colère sous peine de voir la situation se transformer en conflit. Essayez d’adopter une posture solide, respirez profondément et redressez-vous. Cela vous permettra d’évacuer vos émotions et d’écouter ce que votre interlocuteur a à vous dire. Garder le silence lorsqu’on reçoit une critique est une preuve d’humilité, d’empathie et de sang-froid. Cette attitude tempère la remise en cause de sa légitimité. 
 
2. Chercher l’origine de la critique
 
Certaines critiques exprimées sous le coup de la colère ne sont pas recevables, mais d’autres dévoilent de vrais problèmes. Pour les distinguer, n’hésitez pas à comprendre l’origine de la critique en demandant des exemples précis à votre interlocuteur : Quand cela s’est-il produit ? Où ? Comment aurais-je dû réagir ? etc. Si la critique est malveillante, tentez de l’ignorer. Seules les critiques argumentées, appuyées de faits objectifs, sont valables. 
 
3. Se remettre en question
 
Puisque la critique a souvent un fond de vérité, essayez d’attendre que la colère soit passée pour chercher à avancer. Essayez de comprendre la signification des critiques reçues. Mettez votre égo et votre orgueil de côté et questionnez-vous sur la manière dont vous pouvez améliorer la situation. Profitez-en pour demander à votre interlocuteur s’il a des propositions à vous faire. Enfin, remerciez le pour vous avoir adressé une critique constructive car son intention était probablement de vous aider. 
 
4. Prendre du recul  
 
Gardez en tête que la critique est un jugement subjectif émis par une personne à un moment précis. Ainsi, à un autre moment, une autre personne pourrait vous faire un tout autre retour. Prenez du recul et dites-vous que si la critique n’est pas toujours agréable à recevoir, elle est un retour précieux sur notre manière d’agir. 
 
Finalement, si la critique s’attaque à notre construction personnelle et met en lumière nos points faibles, elle est une alliée pour faire son introspection et progresser. En apprenant à l’accepter, vous garderez confiance en vous et vous vous libérerez de vos peurs quant au jugement des autres.
 
Emmanuel Arribat, en collaboration avec Karen Holcman.