Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

FREELANCES AU LUXEMBOURG : LE NOUVEAU DEFI DES DEPARTEMENTS ACHATS

freelance débutant major.jpgLe recours aux freelances au Luxembourg est devenu, depuis quelques années, un réflexe pour les entreprises. En 2018, elles sont 71% à avoir eu recours à des consultants externes, et 34% d’entre elles pensent intensifier cette pratique en 2019, en témoigne notre étude de rémunération Luxembourg 2019.
 
Ces indépendants représentent un nouveau défi pour les acheteurs des entreprises de la place qui voient de facto leur nombre de sous-traitants augmenter.
 
Pourquoi plus de freelances aujourd’hui ? 
 
Le nombre d’indépendants explose, et ce pour plusieurs raisons. 
 
La première est l’augmentation de la demande. La volonté des entreprises de contenir et maîtriser leur masse salariale crée des opportunités grandissantes pour les freelances. Lors d’un pic d’activité, d’un changement de règlementation ou d’un projet ponctuel, il n’est pas toujours pertinent de recruter de nouveaux collaborateurs en CDD ou CDI. C’est ici que la sous-traitance prend tout son sens.
 
La seconde est la pénurie de compétences. Les entreprises ne disposent pas toujours de la connaissance en interne. Avec les évolutions technologiques rapides et les changements du cadre légal, il est difficile de former les salariés continuellement. Avoir recours à des freelances permet l’acquisition de savoir à moindre coût et ce, sans avoir à gérer de lourds plannings de formation.
 
L’agilité est la troisième raison qui explique l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants. Pour les clients comme pour les candidats, la flexibilité est l’une des clés du succès de ce mode de travail. La capacité d’adaptation des freelances est une force face à la rigidité imposée par les contrats de travail.
 
La collaboration entre grands groupes et freelances 
 
Des entreprises de toutes tailles et tous secteurs travaillent avec des freelances. Souvent, il s’agit d’anciens salariés de Big4 ou d’ESN (Entreprise de Services Numériques). 
 
Là où les PME recherchent un appui essentiel à leur développement, les grands groupes aspirent à se libérer de plus en plus du modèle pyramidal et hiérarchisé dans lequel chaque département dispose de ses propres ressources, avec un manque de vision globale et de communication.  La tendance à une organisation plus transversale et plus souple avec des équipes aux compétences multiples permet de mettre en place des projets plus rapidement et plus efficacement. 
 
En faisant appel à des freelances, les entreprises profitent d’un regard différent sur un projet qui se traduit souvent par de nouvelles idées. 
 
Le MSP (Master Service Provider) pour les freelances : la solution à la survie des acheteurs ?
 
L’explosion du nombre de freelances a obligé les acheteurs à trouver de nouvelles solutions pour piloter les fournisseurs. Leur journée de travail ne pouvant excéder 24h, il a fallu innover. C’est dans de tels cas de figure que la mise en place d’un service externalisé pour le pilotage des freelances prend tout son sens. Economies d’échelle, sauvegarde du temps de travail, meilleure gestion des fournisseurs principaux et plus grande maîtrise des coûts sont autant d’avantages qui ont poussé les Directeurs achats à confier à des entreprises spécialisées le pilotage des intervenants freelances de leur structure. L’année 2018 a vu augmenter drastiquement le nombre de MSP mis en place au Grand-duché et cette tendance devrait se confirmer en 2019-2020.
 
Pierre Gromada, Manager Senior Luxembourg, en collaboration avec Karen Holcman