Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

10 CHOSES A SAVOIR SUR LES FREELANCES EN 2018

freelance photo.jpg
Les travailleurs indépendants sont de plus en plus demandés pour leurs compétences. Aujourd’hui, ils sont des agents importants de la transformation des entreprises. Voici 10 choses à savoir sur les freelances en 2018. 
 
1. Le profil type du freelance en France est un homme avoisinant les 35 ans, diplômé généralement entre Bac +4 et Bac +5, et disposant de plusieurs années d’expérience professionnelle.
 
2. La plupart du temps, les freelances sont sous le régime de micro-entrepreneur (anciennement statut d’autoentrepreneur). Ils peuvent aussi être en entreprise individuelle ou créer leur propre société lorsque leurs prestations de services leur rapportent suffisamment de revenus. 
 
3. La plupart des freelances sont prêts à se déplacer dans les locaux de leurs clients et à travailler à distance. 
 
4. Les clients font souvent appel aux freelances pour combler les compétences manquantes sur certains secteurs d’activité. Une fois qu’ils ont des freelances à disposition, les employeurs cherchent à les retenir dans des postes en CDI ou en leur donnant des responsabilités, d’intéressantes perspectives d’évolution et une bonne rémunération. 
 
5. Il existe un déséquilibre entre l’offre et la demande de freelances : les clients recherchent avant tout des profils de développeurs web alors que les profils majoritaires sur le marché sont surtout des experts en design, en communication, en marketing, etc. 
 
6. En France, le nombre de freelances est en nette progression depuis 10 ans. En effet, on compte désormais plus de 830 000 freelances, soit 10% des actifs. 
 
7. Le statut devrait poursuivre sa progression : les discussions autour du statut de travailleur et la hausse des emplois en CDD montre que le modèle actuel n’est pas toujours adapté aux besoins des entreprises. 
 
8. D’ici 10 ans, en France, une personne sur deux travaillera à son compte, multipliant les contrats avec des entreprises et des particuliers et changeant d’activité au gré des opportunités. 
 
9. La plupart des freelances ont choisi le statut d’indépendant avant tout par choix. Les raisons invoquées sont l’autonomie, la possibilité d’organiser son temps, de choisir ses clients et ses projets (lorsque cela est possible), etc. Mais les freelances sont aussi conscients des inconvénients de leur statut :  irrégularité des revenus, travail supplémentaire 
 
10. S’ils sont globalement heureux d’être indépendants, la plupart des freelances ne se sentent pas impliqués dans le débat économique et politique. 
 
Le freelance en 2018 nous livre une vision du futur monde du travail. Dans un monde qui évolue en permanence, on peut imaginer que les travailleurs qualifiés en freelance seront ceux qui tireront le mieux leur épingle du jeu.
 
Romain Dionnet