Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

DATA SCIENTIST, CE METIER ELU « LE PLUS SEXY DU XXIe SIECLE »

data scientists photo.jpg
Selon les plans de réindustrialisation de la France mis en place par le gouvernement français, le marché du Big data est estimé à 9 milliards d’euros en 2020 et représente un potentiel de 137 000 emplois. Parmi eux, le Data scientist, élu métier le plus sexy du XXIe siècle, est devenu la coqueluche des recruteurs.   
 
Qu’est-ce qu’un Data scientist ? 
 
Comme son nom l’indique, le Data scientist est un « scientifique des données ». C’est un expert de la gestion et de l’analyse des données, les « Big data ». 
 
Le Data scientist identifie les besoins et les problématiques de l’entreprise. A partir de ces éléments, il propose une modélisation statistique (une manière simplifiée et formalisée mathématiquement d’approximer la réalité) et construit des outils d’analyse pertinents pour collecter les données de l’entreprise. Il a aussi comme mission de rassembler l’ensemble des sources de données pour les analyser, les organiser, les synthétiser et obtenir des résultats cohérents et exploitables pour les différents départements de l’entreprise : RH, Finance, Marketing, etc. 
 
Un Bac +4 ou Bac +5 en Informatique, Management, Statistiques, Marketing ou un Master en Ingénierie Big data est souvent indispensable pour occuper ce poste.
  
Quelles sont les qualités requises pour être un bon Data scientist ? 
 
Les entreprises s’appuient sur les Data scientists pour prendre les meilleures décisions. De ce fait, ces experts doivent posséder une réelle capacité à comprendre et exploiter les données, des compétences avancées en programmation et un bon sens commercial car si le poste comporte une partie technique, il existe aussi une partie business. 
 
La Data science se situe à la croisée de multiples disciplines : les mathématiques appliquées, les statistiques, le machine learning, la business intelligence, etc. Le Data scientist possède donc des compétences pluridisciplinaires et une grande curiosité qui le pousse à suivre en permanence les évolutions des outils. 
 
Data scientists et marché du travail 
 
Quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité, les entreprises sont désormais dans une position compliquée : elles possèdent de très nombreuses données mais ne sont pas toujours capables de les interpréter. 
 
L’offre de candidats reste faible par rapport à la demande des entreprises et les Data scientists en poste sont très convoités. Mais cette situation devrait changer avec l’arrivée d’outils facilitateurs pour démocratiser la Data (on trouve désormais sur le marché des solutions sous licence et en Open Source permettant de traiter des données de manière plus automatisée) ainsi que l’arrivée de formations courtes pour rendre le métier moins élitiste et pallier le manque de postes pourvus. 
 
En 2017, les salaires se situaient entre 40K€ et 50K€ annuels pour un débutant entre 0 et 3 ans d’expérience et entre 95K€ et 150K€ annuels après 8 ans d’expérience. Face à la pénurie de candidats, les rémunérations devraient poursuivre leur ascension.
 
Retrouvez toutes les rémunérations et les tendances du marché de l’emploi dans notre Etude de rémunération nationale 2018
 
Par Aude Goufrani, en collaboration Karen Holcman.