Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

INSCRIVEZ-VOUS ! 

Suivez-nous

85% DES RECRUTEURS ONT DEJA ECARTE UNE CANDIDATURE EN RAISON DE FAUTES SUR UN CV

RS-chiffredumois-mai2019.jpgL’orthographe occupe une place de plus en plus importante et est un critère de sélection incontournable pour les recruteurs, selon une enquête réalisée par Hays en avril 2019*. 
 
L’orthographe, un critère essentiel d’embauche 
 
C’est ce qu’affirme notre dernière enquête qui révèle que près de 9 recruteurs sur 10 ont déjà écarté une candidature en raison de fautes sur celle-ci. Pour 6% des répondants, une faute d’orthographe sur une candidature suffit pour écarter un profil d’un processus de recrutement. Pour un recruteur sur trois, il suffit de deux fautes pour se désintéresser d’un candidat. Enfin, pour 64% d’entre eux, c’est après plus de trois fautes qu’un profil est évincé. Et les fautes sur les CV ne sont pas les seules à être analysées, les recruteurs scrutent également l’orthographe des candidats sur les réseaux sociaux. 
 
Au-delà des compétences en orthographe, certains recruteurs voient dans les fautes un manque de respect, de politesse et un laxisme de la part des candidats. Pour 54% des répondants, une mauvaise orthographe peut nuire à l’image de l’entreprise et avoir un impact négatif sur celle-ci et pour 38% d’entre eux, elle montre un manque de rigueur. 
 
Les fautes, éliminatoires selon les profils
 
Toutefois, si les fautes sont souvent rédhibitoires pour les recruteurs, sur certains marchés en tension comme par exemple celui de l’IT, il n’est pas toujours possible de faire de l’orthographe un critère de sélection. Si elle ne pose pas forcément problème sur des postes techniques, elle est essentielle dans les métiers liés à la communication, l’édition, l’enseignement, le tourisme, etc. Par ailleurs, plus on occupe un poste à responsabilités, plus un bon niveau d’orthographe est requis. 
 
Quelques conseils pour contrer une mauvaise orthographe :
 
Relisez toujours le contenu de votre CV et de votre lettre de motivation avant de transmettre votre candidature à un recruteur. Aidez-vous du correcteur orthographique en gardant en tête qu’il ne corrige pas les fautes de grammaire ni de syntaxe
 
Faites relire votre candidature à un proche avant de l’envoyer
 
Assurez-vous que votre profil ainsi que vos publications sur les réseaux sociaux personnels et professionnels ne comportent pas de fautes
 
Revoyez vos classiques sur un Bescherelle et faites des exercices en ligne 
 
Lorsque vous vous sentirez plus à l’aise, essayez de passer une certification en orthographe. Comme le TOEIC et le TOEFL pour les langues, la certification en orthographe prend souvent la forme d’un questionnaire à choix multiples. Il existe des sessions tout au long de l’année.  
 
Si la question de la maîtrise de l’orthographe a longtemps été tabou dans les entreprises, désormais les recruteurs sont de plus en plus vigilants. Cette prudence accrue peut s’expliquer par le poids croissant de la communication externe à l’entreprise (mails, campagnes de communication, salons, etc.) ainsi que l’attention que les entreprises portent à leur image de marque. 
 
*enquête réalisée en avril 2019, auprès de 300 clients issus de notre base de données interne.
 
Karen Holcman, Rédactrice.