Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

6 ERREURS A EVITER LORS D’UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE

recrutement_PHOTO.pngDurant l’entretien d’embauche, certains comportements sont rédhibitoires. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici 6 erreurs à éviter le jour J.  
 
Le manque de ponctualité
 
La ponctualité est une preuve de rigueur, de fiabilité et de respect. Il est important de connaître les risques et les conséquences du manque de ponctualité : l’image renvoyée est celle d’une personne sur laquelle on ne peut pas compter, qui ne respecte pas les autres et qui n’est pas capable de répondre à ses engagements. Si malgré vos précautions vous avez du retard, il est impératif que vous préveniez le recruteur, de vous excuser et de lui préciser l’heure à laquelle vous arriverez. 
 
Le mensonge
 
Mentir sur son parcours professionnel est fortement déconseillé. Même enjoliver la réalité n’est pas recommandé. Le recruteur pourrait l’apprendre et vous risqueriez de vous voir refuser le poste. Par conséquent, évitez les dates floues, les mensonges sur le diplôme, les fonctions occupées, et tout ce qui est vérifiable lors d’un contrôle de références. Préférez la sincérité, en gardant en tête que tous les recruteurs n’accueilleront pas vos aveux de la même manière. 
 
Une mauvaise préparation à l’entretien
 
La préparation à l’entretien d’embauche est déterminante. Renseignez-vous sur l’entreprise qui recrute et sur le secteur d’activité. Anticipez les questions qui pourraient vous être posées : sur votre parcours, sur les raisons pour lesquelles vous avez postulé, sur vos réalisations professionnelles, etc. Si le recruteur a des questions, il y aura probablement un moment où ce sera votre tour de poser les vôtres. Celles-ci pourront porter sur les projets de l’entreprise à court, moyen et long terme, sur la manière dont vos fonctions sont susceptibles d’évoluer ou encore sur la dimension internationale ou non du poste. 
 
Ne pas justifier ses propos
 
Durant l’entretien, vous devez convaincre votre interlocuteur que vous êtes la meilleure personne pour le poste proposé en faisant un lien avec vos expériences passées. Lorsque vous répondez à une question, essayez d’apporter des éléments concrets sur les projets réalisés, ce que cela vous a apporté, les erreurs rencontrées, etc. Pensez à illustrer vos réalisations avec des chiffres. 
 
Critiquer ses anciens employeurs
 
Evitez de tenir des propos négatifs et de faire preuve d’amertume envers votre dernier employeur. Les recruteurs craindront d’avoir affaire à une personne difficile à gérer et vous risqueriez d’être évincé du processus de recrutement. Préférez des affirmations plus neutres : vous êtes à la recherche de nouveaux challenges, le secteur de l’entreprise vous intéresse, vous avez envie de manager une équipe, etc. En somme, montrez que vous êtes une personne ambitieuse et positive. 
 
Une tenue non professionnelle
 
Qui a dit que l’habit ne faisait pas le moine ? Votre apparence physique est la première chose que voit votre interlocuteur lorsque vous le rencontrez pour la première fois. Tâchez d’adopter une tenue professionnelle qui vous ressemble. Adaptez-vous aux codes de l’entreprise et du secteur d’activité et soignez les moindres détails (cheveux, ongles, etc.). Enfin, la gestuelle ne doit pas être négligée. Regardez votre interlocuteur dans les yeux, montrez vos mains, évitez les tics (main dans les cheveux, jambe qui bouge, etc.). 
 
Enfin, s’il faut bien se préparer à l’entretien, il est essentiel de rester naturel le jour J. Cette rencontre est avant tout un échange !
 
Jérémy Bogros, en collaboration avec Karen Holcman.