Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

MANAGERS : COMMENT EVITER LES FRUSTRATIONS DE VOS EQUIPES ?

managers-frustration-équipes-photos.jpgLa frustration nuit à la performance des équipes et à la santé financière de votre entreprise (baisse de la productivité, turnover, etc.). Voici comment éviter les frustrations de vos salariés. 
 
Qu’est-ce que la frustration ? 
 
La frustration est le sentiment qu’éprouve une personne lorsqu’elle ne parvient pas à obtenir ce qu’elle souhaite. Il s’agit le plus souvent d’objectifs de reconnaissance, d’équité et de sentiment d’appartenance à un groupe. Plus l’objectif fixé par une personne est important et la volonté de l’atteindre élevée, plus grande est la frustration. 
 
L’aide à la progression
 
En tant que manager, votre rôle est d’aider les salariés à progresser et monter en compétences. N’hésitez pas à évaluer la performance individuelle de vos équipes tout au long de l’année ainsi que leurs compétences professionnelles. L’évaluation des équipes a pour but d’améliorer leur réussite car elle permet de repérer les dysfonctionnements, de trouver des pistes d’amélioration et d’augmenter la productivité des salariés.  
 
L’écoute et la communication
 
Les problèmes de communication sont souvent source de frustration, de conflit et de tension. En incitant les équipes à faire entendre leur voix, vous maintenez leur engagement au travail et augmentez leur confiance. 
 
La reconnaissance
 
Encouragez les succès de vos équipes, même les plus petits. Interprétez les signes envoyés par vos subordonnés : questions sur les compétences acquises, manque de reconnaissance en cas de succès, etc. La reconnaissance comprend plusieurs dimensions : la reconnaissance d’une personne en tant que telle, la reconnaissance des résultats mesurables du salarié, la reconnaissance de l’engagement et enfin, la reconnaissance de ses compétences. 
La confiance
 
Donnez un maximum de confiance aux membres de votre équipe. Apprenez à déléguer : la motivation des équipes augmente lorsqu’elles se sentent importantes et qu’elles ont le sentiment d’avoir un impact sur leur environnement. Vos équipes ont besoin de liberté d’action mais le périmètre de décisions doit être clairement défini et les messages livrés clairs et cohérents.
 
L’organisation du travail
 
Le manque d’organisation engendre de la frustration. Les rôles et les objectifs doivent être clairs et ne pas aller dans un sens contradictoire. Les salariés doivent comprendre en quoi leur travail contribue aux performances de l’entreprise.
 
L’équité
 
L’injustice est un grand facteur de frustration. Il s’agit d’une perception propre à chacun qui peut être liée à une mauvaise communication, donc une mauvaise circulation de l’information (un oubli dans l’invitation à une réunion par exemple). Pour éviter les injustices, tous les membres de votre équipe doivent être traités de la même manière et recevoir le même niveau d’informations. 
 
La gestion du changement
 
Le changement est toujours difficile à vivre pour les collaborateurs : restructuration, changement de poste, nouvelle organisation, etc. Essayez d’anticiper ces changements en préparant vos équipes : par exemple, une restructuration de l’activité peut ouvrir la possibilité de nouveaux postes.
 
Grâce à ces mesures simples, vous évitez que les frustrations de vos équipes ne mènent à un désengagement et à une perte importante de productivité pour l’entreprise.
 
Par Emmanuel Arribat, en collaboration avec Karen Holcman