Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

COMMENT ENCADRER UN SALARIE QU’ON NE PEUT PAS ENCADRER ?

encadrer un salarié qu'on ne peut pas encadrer pic.jpgBien sûr, les journées de travail seraient bien plus agréables si on appréciait tout le monde. Mais la réalité est souvent différente et les managers doivent parfois encadrer des personnes avec lesquelles ils n’ont pas d’affinités particulières. Comment encadrer une personne qu’on n’apprécie pas ?
 
Identifiez le problème
 
Essayez de connaître la raison pour laquelle vous n’appréciez pas l’un ou plusieurs de vos subordonnés. Est-ce basé sur ses résultats et sa performance ou le problème est-il d’ordre relationnel ? Dans le premier cas, n’hésitez pas à en discuter avec elle, à savoir d’où vient cette diminution de performance. Peut-être rencontre-t-elle une baisse de motivation ou connait-elle des problèmes d’ordre personnel. Par contre, si le motif est d’ordre relationnel, vous devrez apprendre à mettre vos émotions de côté, notamment si l’antipathie que vous avez pour ce collaborateur nuit à la performance et a un impact sur la qualité du travail. 
 
N’hésitez pas à communiquer 
 
Vous avez peut-être de bonnes raisons de ne pas supporter ce subordonné et vous pouvez peut-être accepter ses défauts, mais jusqu’à un certain point. Ensuite, il vous faudra discuter et mettre les choses au clair avant que la situation n’empire. Si son attitude est négative et pèse sur l’équipe, faites-lui savoir. Avec une meilleure communication, la situation pourrait s’améliorer plus rapidement que vous ne le pensez. 
 
Acceptez le fait que vous ne pouvez pas apprécier tout le monde
 
Les relations humaines sont souvent complexes. Si le premier réflexe lorsqu’on n’apprécie pas quelqu’un est de l’ignorer, c’est une erreur car on entre dans un cercle vicieux de négativité. Essayez de toujours rester courtois et aimable, même quand vous n’en avez pas envie. Cela vous évitera de nombreux conflits. 
 
Si malgré toute votre bonne volonté, vos relations ne s’améliorent pas, essayez d’accepter le fait que vous ne pouvez pas apprécier tout le monde. Dans la plupart des cas, il est même préférable de garder une certaine distance avec les personnes qu’on manage plutôt qu’être trop proches. Les collaborateurs qui vous contredisent et qui ne vont pas dans votre sens sont souvent plus à même de faire changer les choses et d’apporter de nouvelles idées que ceux qui vous flattent et n’osent pas vous contredire. Et dans une équipe, vous avez besoin de personnes différentes : des collaborateurs avec lesquels vous pourriez dîner et d’autres avec lesquels vous aurez une certaine retenue. 
 
Même si la frontière entre vie personnelle et professionnelle est devenue de plus en plus floue (on parle depuis peu de « blurring »), dites-vous qu’une marge entre le travail et la vie privée permet de ne pas vous laisser dépasser par vos émotions et de garder une bonne santé mentale. 
 
Enfin, de mauvaises relations avec une personne peuvent tout à fait évoluer positivement. En collaborant, en échangeant régulièrement et en décidant de ne plus vous laisser dépasser par des émotions négatives, vous prendrez du recul et des affinités avec la personne qui vous insupporte tant pourraient même se créer ! 
 
Anne Petillo, DRH juridique et social, en collaboration avec Karen Holcman