Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

Métiers de l’Audit et de l’Expertise Comptable : Etude rémunérations 2017

Paris, le 26 septembre 2017 – A l’occasion du 72e Congrès de l’Ordre des Experts-Comptables, le cabinet Hays, leader mondial du recrutement spécialisé, annonce la publication de son enquête nationale sur les rémunérations au sein des cabinets d’Audit et d’Expertise Comptable.

Grande nouveauté 2017, Hays a pris le parti de scinder sa traditionnelle étude annuelle en deux parties :  la première partie, diffusée aujourd’hui, est consacrée aux rémunérations. Les grandes tendances du secteur, les politiques de ressources humaines et de recrutements seront ensuite détaillées dans un second volet de l’étude, qui paraitra au printemps 2018.

Ces deux études constituent des rendez-vous avec la profession et sont réalisées en partenariat avec le Groupe Revue Fiduciaire, qui accompagne les cabinets d’Expertise Comptable et d’Audit depuis 100 ans dans l’exercice de leurs missions de Comptabilité, de Fiscalité, de Social, de Vie des affaires et Patrimonial.

Les rémunérations au sein des cabinets d’Audit et d’Expertise Comptable


Ce premier volet de l’étude analyse donc les évolutions des politiques salariales au sein des cabinets en Ile-de-France et en région, par domaine d’activité : Expertise-comptable, Audit, Social & Juridique, et Fonctions Support. Elle a été réalisée avec l’aide des Consultants Hays à travers ses 18 bureaux répartis sur le territoire.    

Cette année, l’étude fait état d’une profession comptable en plein développement, dont les politiques de rémunération ont pour but d’attirer et de fidéliser les collaborateurs. Face à un marché de plus en plus compétitif, les cabinets doivent se différencier en ne réduisant pas les rémunérations à un « simple » montant annuel brut.

Stagnation des rémunérations, hausse des parts variables    

L’étude confirme la tendance de stabilité des rémunérations dans la plupart des métiers de l’Audit et de l’Expertise Comptable observée depuis trois ans. Cependant, cette dernière met en lumière l’importance toujours croissante des rémunérations variables : 75% des Experts-comptables déclarent ainsi proposer à leurs salariés une part variable dans leurs packages, contre 65% l’année précédente et seulement 38% en 2015. Les éléments les plus cités comme items de la part variable concernent les primes relatives au développement du portefeuille clients et au bilan, ou encore l’ancienneté.

La rémunération, élément indispensable à la fidélisation des collaborateurs
   
L’étude montre que les volumes de poste sont globalement en augmentation sur tout le territoire, alors même que les pénuries de talents se multiplient. L’objectif de la fidélisation des collaborateurs est donc vital pour les cabinets. Dans ce sens, le salaire reste toujours le meilleur outil de fidélisation des collaborateurs. Dans le secteur de l’Expertise Comptable, le premier enjeu fondamental concerne donc l’accord sur les différentes composantes de la rémunération finale : salaire de base mensuel, primes, mais aussi rémunération « différée », ou encore « non-monétaire ».  L’étude fait ainsi le point sur toutes les composantes d’une rémunération globale, telle qu’elle doit être prise en compte par les entreprises et les salariés.

 
Vous pouvez consulter l’étude complète sur hays.fr

|