Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

S'abonner à la newsletter

Nos offres d'emploi

Suivez-nous

POURQUOI PROMOUVOIR LA BIENVEILLANCE
EN ENTREPRISE ?

bienveillance-700x479-min.jpg

Face à l’engagement des salariés qui ne cesse de diminuer, la bienveillance est désormais au cœur des relations professionnelles, et notamment dans le management. Pourquoi promouvoir la bienveillance en entreprise ? 

Qu’entend-t-on par bienveillance ?

La bienveillance regroupe plusieurs éléments qui, combinés, permettent de rendre le travail plus agréable. La bienveillance est le fait de vouloir du bien à quelqu’un. Les personnes bienveillantes choisissent de ne pas abuser de leur pouvoir, d’agir avec respect et indulgence. La bienveillance est souvent associée à la compassion, à l’empathie ou à la sympathie.

La bienveillance peut constituer un fondement de la culture d’entreprise. Elle évoque les notions de soutien, attention, écoute, compréhension, protection, reconnaissance. Ainsi, les managers bienveillants n’hésitent pas à féliciter les salariés pour leurs bonnes performances. L’entreprise qui prône la bienveillance aide ses collaborateurs à se sentir bien au travail au quotidien. Elle se soucie de leur condition physique et mentale.

Certains employeurs préfèrent miser sur le loisir (salle de pause, babyfoot, événements d’entreprise permettant de favoriser la cohésion sociale, etc.) quand d’autres privilégient les relations humaines, la communication en toute transparence, la confiance. Concrètement, cela se traduit par des entretiens réguliers avec les managers et les membres de l’équipe, une culture du feedback, des rôles bien définis, une bonne communication.

Pourquoi être bienveillant ?

En véhiculant des valeurs positives, la bienveillance aurait de nombreux bienfaits. Tout d’abord, le respect est le premier signe d’une bonne qualité de vie au travail. Viennent ensuite la reconnaissance et l’épanouissement. Un management bienveillant permet de faire émerger le meilleur des salariés : les employés sont reconnus pour le travail fourni, ils ont une bonne estime d’eux-mêmes et sont rassurés sur leurs compétences. La bienveillance permet ainsi de motiver les collaborateurs et de les fidéliser dans l’entreprise. 

La bienveillance a aussi des effets positifs sur la santé des salariés. Lorsque l’ambiance est bonne et que l’entente règne entre employeurs et salariés, les risques de stress, burn-out et dépression sont nettement diminués. 

Une culture de la bienveillance permet donc d’améliorer la qualité de vie au travail, augmenter la productivité et réduire le turnover.

Limites de la bienveillance

Mais la bienveillance en entreprise peut susciter un sentiment d’exaspération chez certains salariés. Certains y voient une illusion et une certaine manipulation de la part des employeurs. Pour d’autres, elle a peu de retombées économiques. Finalement, lorsqu’elle n’est pas sincère, elle peut provoquer les effets inverses que ceux escomptés, c’est-à-dire susciter méfiance ou indifférence.

Raphaëlle Martel, Regional manager en collaboration avec Karen Holcman (Rédactrice)